La Juventus perquisitionnée dans le cadre de transferts suspects

La Juventus perquisitionnée dans le cadre de transferts suspects

Inquiétude à la Juventus : la justice italienne enquête sur des dizaines de transferts suspects, dont les chiffres auraient été gonflés pour réaliser des plus-value. Des perquisitions ont eu lieu ce vendredi.

La justice italienne a perquisitionné ce vendredi les bureaux de la Juventus dans le cadre d'une enquête portant sur de nombreux transferts jugés suspects et lors desquelles la Vieille Dame aurait "gonflé" les chiffres afin de réaliser une plus-value. Parmi ces transferts, l'échange Pjanic-Arthur est l'un des exemples les plus cités : le FC Barcelone avait acheté le médian bosnien contre 60 millions d'euros, et la Juventus dépensé 72 millions pour le Brésilien, des sommes sans commune mesure avec la valeur des deux joueurs. 

Ces pratiques frauduleuses auraient eu lieu durant trois saisons (2018-2019, 2019-2020 et 2020-2021) et six dirigeants turinois seraient concernés, dont le président Andrea Agnelli et le vice-président Pavel Nedved. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos