Interview Fabrice N'Sakala sort du silence et revient sur sa terrible mise à l'écart : "Ce fut dur, et j'ai parfois pensé à abandonner"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Fabrice N'Sakala sort du silence et revient sur sa terrible mise à l'écart : "Ce fut dur, et j'ai parfois pensé à abandonner"
Photo: © photonews

Le back gauche avait quitté définitivement la Belgique et Anderlecht en 2017 pour rallier la Turquie en signant à Alanyaspor où il disputera trois bonnes saisons avant de rejoindre Besiktas.

Après avoir réalisé quatre bonnes saisons à Alanyaspor (prêté par Anderlecht durant l'exercice 2016-2017 avant de rejoindre définitivement le club turc), Fabrice N'Sakala a rejoint gratuitement Besiktas durant l'été 2020. Le back gauche a remporté le titre et la Coupe avec le club stambouliote lors de sa première saison.

N'Sakala Fabrice
© photonews

Mais, l'international congolais a été mis à l’écart du groupe professionnel au mois de novembre dernier. Le club l’avait annoncé sur son site officiel sans pour autant donner la vraie raison de cette décision. L’arrière latéral gauche international congolais a été mis de côté pour avoir aimé le post sur Instagram d’un de ses anciens coéquipiers à Alanyaspor célébrant naturellement la victoire (2-0) de son équipe sur Besiktas lors de la 12ème journée du championnat. Ce qui n’a pas plu à la direction des Aigles Noirs. 

"C'est pour une toute autre raison, et je l'ai sentie arriver ! Après mon match contre le Sporting Lisbonne en Ligue des champions (19 octobre 2021), j'ai même dit à ma famille dans la voiture que c'était fini. Et ce fut mon dernier match. Je suis passé de titulaire à persona non grata. Ce like a très peu joué et pesé dans la balance. J'avais déjà fait cela la saison précédente après une défaite contre Trabzonspor, et il n'y avait eu aucune répercussion. C'est une excuse pour me mettre de côté car il y a désormais un quota d'étrangers en Turquie et qu'on ne voulait plus de moi. Les clubs de Süper Lig préfèrent avoir des Turcs au niveau du secteur défensif afin de pouvoir aligner des étrangers au milieu ou en attaque", nous confie l'ancien joueur d'Anderlecht. "Les dirigeants m'avaient fait comprendre dans un premier temps que c'était le coach (Sergen Yalcin) qui ne voulait plus de moi, mais ce dernier m'a dit qu'il n'avait pas son mot à dire puisqu'il était sur la sellette. L'entraîneur intérimaire (Önder Karaveli) qui suivra ne comprenait pas la situation au vu des mes qualités et le nouveau T1 Valérien Ismaël voulait que je fasse mon retour dans l'équipe première, mais la direction du club ne voulait pas", souligne le joueur âgé de 32 ans.

N'Sakala Fabrice
© photonews

Ce n'est pas la première fois que ce genre de situation se déroule en Turquie et au Besiktas. "J'ai été au club assez longtemps pour comprendre comment cela fonctionnait. Adem Ljajic a été exclu durant la préparation par exemple. Au début, je pensais qu'il était juste blessé et j'ai demandé de ses nouvelles. Personne ne m'a répondu. C'est quand je lui ai écrit qu'il m'a décrit la situation. Celle que j'allais connaître quelques mois plus tard. Il y a une autre façon de faire et de procéder. Toutefois, je suis resté pro jusqu'au bout et je ne suis pas sorti du silence pour critiquer mon employeur. Pourtant les conditions étaient difficiles car je n'étais même pas dans le noyau B. Je suis arrivé au sein d'un groupe qui était mentalement au plus bas. D'ailleurs, l'un d'eux, Douglas a arrêté le football tellement il a été atteint et touché par cette mise à l'écart. On passe de la superstar de l'équipe première à un parfait inconnu. On n'avait plus droit à rien. J'ai dû aller chez Décathlon pour acheter des ballons et du matériel pour pouvoir continuer à m'entraîner... Je suis resté discipliné jusqu'au bout afin d'être prêt en cas d'éventuel transfert durant le mercato hivernal. Il y avait des clubs intéressés en Turquie, mais je ne pouvais pas y aller puisque c'était des concurrents. Puis, Besiktas ne parvenait pas à trouver des accords avec des clubs étrangers qui étaient intéressés. Ce fut dur, et j'ai parfois pensé à abandonner. Là, je suis désormais libre de tout contrat et prêt à retrouver un club qui me fera confiance", a conclu Fabrice N'Sakala.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 6321 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news