Interview L'URSL Visé a partagé l'enjeu contre les espoirs gantois : "Quand on mène deux fois à l'extérieur, c'est dommage"

L'URSL Visé a partagé l'enjeu contre les espoirs gantois : "Quand on mène deux fois à l'extérieur, c'est dommage"

Prendre l'avantage à deux reprises n'a pas suffi : les hommes de Bernard Smeets ont concédé le partage contre les espoirs de La Gantoise.

Pour cette reprise de la saison en Nationale 1, l'URSL Visé de Bernard Smeets se déplaçait à La Gantoise afin d'y défier l'équipe espoirs. Malgré des réalisations de Marten Wilmots et d'Axel Bonemme, les pensionnaires de la Cité de l'Oie n'ont pu repartir qu'avec une unité. 

"Quand on mène deux fois à l'extérieur, c'est un petit peu rageant de ne pas repartir avec les trois points. On n'a pas été assez bons dans le tempo et dans la vitesse d'exécution, mais il n'y a rien de dramatique. Ce n'était que le premier match des 38 que nous allons disputer en championnat. Cela laisse beaucoup de temps pour faire des ajustements" nous confie le T1 Visétois. 

Pour la toute première fois, les Visétois ont affronté une équipe U23 dans une rencontre officielle. "On savait qu'on allait tomber contre une bonne équipe, et on ne s'est pas trompés. Ils sont bien organisés, et ont une grosse qualité technique. Ces équipes espoirs ont eu le temps de se préparer au monde de la Nationale 1, et cela se ressent."

Auteur de la passe décisive sur l'ouverture du score de Marten Wilmots après sept minutes, Romain Turco a remplacé Thomas Englebert, blessé aux adducteurs lors de l'échauffement. "Romain a fait un bon match. Il manque encore un petit peu d'automatismes, mais pour un joueur qui en remplace un autre au pied lever, c'était satisfaisant." 

Ce dimanche, c'est face à Binche que l'URSL Visé croisera le fer, en Croky Cup. "Notre objectif est d'aller le plus loin possible. Si nous pouvons rencontrer une équipe de D1A dans notre stade, ce serait bénéfique pour tout le club."

Dans cette série de Nationale 1, qui compte vingt équipes et qui en verra trois atteindre la Challenger Pro League, tout le monde veut croire à la montée. "C'est aussi notre cas. Le président a fait beaucoup d'investissements, tant dans le noyau qu'en termes d'infrastructures. On veut se donner les moyens d'y croire" conclut Bernard Smeets.  

Mercredi prochain, les Visétois recevront Tessenderlo, qui a partagé l'enjeu face au RFC Liège (1-1), pour leur première à domicile de la saison en championnat.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Walfoot.be

Plus de 6310 fans de football se sont déjà inscrits!

Avec la newsletter de Walfoot, vous recevez quotidiennement toutes les dernières news foot concernant vos équipes, compétitions et joueurs favoris, dans votre boîte mail.

Inscrivez-vous maintenant à la newsletter de Walfoot

Plus de news

Plus de news