Le White Star et l'Olympic se neutralisent
Dirk Diederich
| 3 réaction
Le White Star et l'Olympic se neutralisent
Photo: © SC

L'affiche de la douzième journée aura tenu ses promesses, même si le duel valut surtout au niveau de l'entrejeu. Si les deux équipes obtiennent un point, Woluwe en aurait certainement mérité trois.

Les bourreaux de Zulte-Waregem n'allaient-ils pas payer cash leur débauche d'efforts consentis mercredi soir face à une équipe de l'Olympic de Charleroi qui restait sur un 15/15? D'autant que Felice Mazzu devait se passer de Sébastien Dufoor, suspendu pour abus de cartons jaunes.

Mais rien de tout cela puisque après un round d'observation entre deux équipes bien en place, Woluwe accéléra les échanges pour tenter de déstabiliser le bloc carolo. Ainsi, Sylvain Macé hérita rapidement d'une belle occasion franche qu'il galvauda en tirant à côté du but défendu par Jonathan Bourdon. Ensuite, Damien Miceli faillit trouver l'ouverture, mais le dernier rempart des Dogues y alla d'un magnifique arrêt.
 
Les Dogues laissaient venir, avec un Stéphane Stassin qui dirigeait la manoeuvre dans l'entrejeu et un Arsène qui malgré son esseulement en pointe de l'attaque faisait peser une menace constante sur la défense bruxelloise.

Cependant, la maitrise du match était plutôt woluwéenne en première mi-temps. Et par deux fois, Damien Miceli fut à un demi doigt de cigale  d'inscrire le but d'ouverture. L'Olympic subissait, mais sans se départir d'un calme évidemment olympien, misant sur d'éventuels contre-attaques comme celle qui amena une phase litigieuse dans le grand rectangle bruxellois où Van Diepenbeek paraissait avoir accroché Arsène qui s'effondra dans la surface de réparation. Si l'arbitre siffla, ce fut pour sanctionner d'un carton jaune ce qu'il jugea n'avoir été qu'une simulation.

La seconde mi-temps fut beaucoup plus hachée. L'Olympic semblant se contenter d'un match nul ne balançait plus que de longs ballons vers l'avant. tandis que le White Star manquait singulièrement de fraicheur dans la dernière passe. On s'achemina donc vers un nul blanc qui aurait pu cependant être mis à mal si d'une part Patrick Amoah avait mieux ajusté son tir à trois minutes de la fin où esseulé devant Bourdon, il décocha un tir dans le petit filet et si d'autre part, un tir d'apparence anodine de Lopicic qui troua Minsart n'était passé un rien à côté à la 90 ème minute.

Score final : 0-0.
Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos