Interview Manu Papalino : "L'environnement à Mormont est idéal"
Olivier Baute
| 0 réaction
Manu Papalino : "L'environnement à Mormont est idéal"
Photo: © SC

A 27 ans, le médian offensif liégeois va retrouver le niveau national. Il vient de se lier au promu luxembourgeois et compte bien faire bénéficier ses nouveaux coéquipiers de son expérience.

Wf : Tu retrouves le niveau national. Heureux ?

 

Oui, super heureux. C’est un défi sportif qui me tient à cœur surtout après la saison difficile que je viens de vivre (blessure, etc…). Maintenant, je dois me préparer pour retrouver le rythme. Je commence ma préparation la semaine prochaine et elle va être assez intensive (natation, course, vélo, body). Je veux mettre toute les chances de mon coté afin d’être prêt pour le premier match officiel. Je ne peux plus me permettre de passer une saison comme celle ci.

 

 

Wf : Comment sont nés les contacts entre les deux parties  ?

 

J’ai eu Monsieur Roberty au téléphone lundi vers 17 heures. Il avait eu des renseignements sur mon compte de la part d'entraîneurs tels que Luc Eymael ou Franco Forte. On s'est rencontré le soir même et avons discuté pendant une petite heure. Il m’a dit qu’il recherchait un milieu offensif; vu que son actuel vient de signer à Givry; ayant de l’expérience au niveau national. Son discours m'a tout de suite plu. J’ai senti qu’il voulait vraiment que l'on travaille ensemble et cela m’a réconforté dans mon choix final.

 

 
Wf : Quelles sont les ambitions des Orange et Noir la saison prochaine ?

 

Les ambitions seront de passer une saison tranquille en essayant d’aller titiller les grosses écuries de la série, un peu à l'image d'Elsaute ou Habay. Le reste sera du bonus. Le club veut garder cet esprit convivial qui fait la force de cette équipe. En l’occurrence, Mormont conserve 95 % des joueurs qui ont remporté le titre, preuve que les gens se sentent vraiment bien dans ce club. Maintenant, je ne dis pas que nous ne serons pas ambitieux. Nous jouerons tout les matchs pour les gagner bien sûr.

 


Wf : Tu arrives en terre inconnue ?

 
Oui et non. Je me renseigne chaque jour et à chaque fois que j’en parle, on me dit que c’est vraiment un club chouette, que les gens sont vraiment sympas et que l’environnement est idéal. Donc, je me réjouis. C’est le club idéal pour me relancer et prouver que j’ai bien le niveau national.

 


Wf : Que retiens-tu de ton passage à Vyle-Tharoul ?

 

C’est fort mitigé car au niveau sportif, j’ai vraiment passé une saison noir. Maintenant, je n’en veux à personne, ni au club, ni a l’entraineur. Les circonstances ont fait que j’allais passer une saison difficile.

Maintenant, comme je dis, j’ai 27 ans et pas mal bourlingué. J’ai de l’expérience au niveau national, donc je vais encadrer un maximum les jeunes et leur donner deux ou trois trucs. Car la promotion D, je la connais vraiment bien. J’y ai passé quand même six saisons et je connais pratiquement tous les clubs de la série.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos