Insensé, presque 50% des clubs de D2 sans licence.
Patrick Cuisinier
| 0 réaction
Insensé, presque 50% des clubs de D2 sans licence.
Photo: © SC

La Commission des Licences de l'Union Belge a rendu son verdict. Le White Star, le Brussels, Tubize, Boussu-Dour, l'Antwerp, Heist, Audenaerde et Roulers doivent en seconde « sess » revoir leur copie.

Pour ces huit clubs, matière à revoir : régulariser leurs dettes et les éventuels arriérés de salaire. On y retrouve les habituels cancres de la Belgacom league : FC Brussels, de l'Antwerp, de Boussu-Dour, de Tubize et de Roulers. Conséquences directes : pas de transferts rentrants. Le niveau  faible d’une classe tire généralement les meilleurs vers le bas. Le  White Star, qui remporte la première tranche, et truste le haut du classement, avait depuis deux saisons honoré ses engagements. Crise de croissance ? Après avoir professionnalisé  son staff et son noyau, la trésorerie des Etoilés semble vide. Le Stade Fallon est à peine aux normes de la D2. Les politiques parlent d’un White Star vers… Meersch !

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos