Joe Hart, la dernière chance?
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Joe Hart, la dernière chance?
Photo: © SC

Des doutes sur Joe Hart, il y en a toujours eu. Mais le gardien de Manchester City est de plus en plus critiqué et, à quelques mois de la Coupe du Monde, l'Anglais est proche de la porte de sortie. À quand un nouveau gardien à l'Etihad Stadium ? Et à Wembley ?

Joe Hart, c’est un gardien capable de tout. Il peut sortir des arrêts de classe mais peut aussi dans le même match se montrer très fébrile. L’Anglais vient de jouer trois saisons complètes en Premier League dans les cages de Manchester City avec à la clé une Cup puis un titre lors de ses deux premières saisons. Numéro 1 également en équipe nationale, Hart est peu mis sous pression par ses concurrents. Désormais, sa place est remise en cause.

Le renvoi de Mancini l’a sauvé cet été, Pellegrini doute

C’est David Platt, adjoint de Roberto Mancini lorsqu’il coachait City, qui a révélé que l’ancien manager des Sky Blues ne voulait plus de Joe Hart, ou du moins qu’il voulait le mettre sous pression. C’est Asmir Begovic, performant avec Stoke City, qui était visé par Mancini. Mais l’Italien a été démis de ses fonctions à City après avoir été incapable de remporter le moindre trophée après le titre en 2012 et surtout un nouveau fiasco en Ligue des Champions.

Hart pouvait donc être soulagé de l’arrivée du Chilien Manuel Pellegrini pour débuter la nouvelle saison. Costel Pantilimon, le numéro 2, voulait quitter le club pour ne plus être dans l’ombre de Hart, mais le géant roumain restera finalement une année de plus au minimum. Mais les prestations de Joe Hart vont de nouveau être mitigées. La presse anglaise est critique et tout va empirer après la débâcle face au Bayern Munich en Ligue des Champions. Si la plupart des joueurs de City ont mal joué, la prestation du gardien a fortement été mise en avant. Il est blâmé « pour avoir donné deux goals aux Allemands« .

Toute l’Angleterre ne parle plus que de lui. Sa place est remise en cause par beaucoup, certains le défendent. Vient la réception d’Everton en championnat. Pellegrini admet qu’il ne sait pas si Hart sera titularisé contre les Toffees. Mais quelle est la meilleure solution? L’écarter et risquer de lui faire perdre totalement confiance ou de lui laisser une dernière chance ? Pellegrini a choisi la deuxième option. Après un quart d’heure, Hart encaisse un but mais ce sera plutôt la défense des Citizens qui va être jugée coupable, ayant eu du mal à maîtriser Romelu Lukaku en première période. Hart n’est pas en grande confiance, la victoire 3-1 lui fait du bien.

Si son équipe lui fait confiance, Pellegrini n’a même pas chercher à le défendre après la défaite à Chelsea en raison d’une mésentente avec Nastasic qui a permis à Torres d’ouvrir son compteur en championnat et surtout à Mourinho d’être hystérique, ce qui n’a pas du tout plu au manager chilien. Il sait que Hart lui a fait déjà perdre quelques points, le portier anglais va devoir vite inverser la tendance, sinon une autre gardien débarquera à Manchester.

Roy Hodgson lui maintient sa confiance

Un qui a directement soutenu Joe Hart, c’est le sélectionneur anglais. Hodgson a affirmé que Hart reste le numéro un en équipe nationale. « Les gardiens sont comme les attaquants qui ne marquent pas. Ils sont au front et prennent toutes les critiques, alors que ce ne sont pas eux qui font la première erreur« .

Hart a pris part aux deux rencontres et surtout aux deux victoires de l’équipe d’Angleterre. Les Three Lions iront au Brésil en juin prochain et Hart défendra bien les buts de sa nation. Peu mis à contribution, il aura encaissé un seul but où il ne peut pas y faire grand chose. Un peu de repos pour Hart.

Mais où est la concurrence?

Si Hodgson place autant de confiance en Hart, c’est en raison d’une concurrence bien trop faible par rapport aux autres nations. Sorti de sa retraite internationale, Ben Foster est blessé depuis le début de saison. Dans la sélection anglaise, John Ruddy ne joue que pour le modeste Norwich et cela ne suffit pas pour mettre Hart sur le banc. Il reste Fraser Forster. À 25 ans, le gardien du Celtic Glasgow se fait tout doucement une belle réputation. Beaucoup voulaient qu’il débute face au Monténégro, aura-t-il sa chance lors des prochains matchs amicaux ?

Pour éviter un scénario catastrophe comme lors de la Coupe du Monde en 2010, il serait préférable de donner du temps de jeu à Forster. Il attendra un transfert dans un club de Premier League cet été, il est en tout cas prêt à montrer ce dont il est capable en équipe nationale. Si même Buffon le dit…

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos