Six équipes sur cinq points en P4B
Olivier Baute
| 0 réaction
Six équipes sur cinq points en P4B
Photo: © SC

Aucune formation ne parvient à se détacher après huit journées de championnat.

Je remercie le comité de Saint-Pholien et leurs joueurs pour leur passage à la buvette après la rencontre - Claude Budin (Fexhe)

Pas facile de sortir une équipe du lot dans cette série puisque chaque semaine, la place de leader change de propriétaire. Juprelle au repos, les chances étaient grandes de voir une autre formation prendre le relais et c'est Saint-Pholien qui remporte la palme après son succès 1-3 à Fexhe-Slins. "Un bon match de la part des deux équipes et très bien arbitré par Monsieur Christian Hauben que je tiens à remercier" explique le dirigeant fexhois Claude Budin. "Les deux équipes ont été fair-play et je remercie le comité de Saint-Pholien et leurs joueurs pour leur passage à la buvette après la rencontre. Un état d'esprit que l'on devrait voir plus souvent en P4".

Derrière Saint-Pholien, une autre équipe liégeoise a tiré les marrons du feu en cette période de foire. La JS Thier à Liège a ainsi pris la mesure du CS Fragnée sur la marque de 4-1. "Nous nous sommes déplacés sans gardiens et une kyrielle d'absents" explique Bernard Louis qui se méfiait de ce match chez une équipe en forme. "Malgré tout, nous n'avons pas été ridicules. La JS n'a eu que six ou sept occasions, mais elle en a transformé quatre. De notre côté, nous n'avons pas su concrétiser les nôtres lorsque l'adversaire a reculé pour nous laisser l'initiative. A nous de rectifier le tir la semaine prochaine". Fragnée reçoit Juprelle tandis que la JS se rend à Hermalle. Un duel qui devrait être disputé.

Car les Bassi-Mosans ont également remporté la totalité de l'enjeu lors de leur déplacement chez la lanterne rouge Glons. Hermalle, malgré un début de saison en dents de scie n'est jamais qu'à quatre points du leader. A Fouron aussi, on retrouve le sourire. Quatre victoires lors des cinq derniers matches de championnat permettent aux frontaliers de se placer dans le top 5. Vottem est la dernière victime de l'Avenir, victorieux 0-3 du Racing.

A Ellas Liège, on attendait une réaction du groupe après la réunion organisée jeudi. Les choses ont été mises à plat et le groupe de David Sauvage attendait le MCS Liège de pied ferme. Cette formation, considérée comme une des favorites, mettait directement la pression et ouvrait le score à la 20ème minute. Ellas n'était pas déstabilisé et égalisait par l'entremise de Lai, idéalement servi par remi. La première période, de belle facture, se soldait sur la marque de 1-1.

Coup de tonnerre à la reprise avec un penalty accordé à Ellas pour une faute de main et converti par Gangemi. La nervosité gagnait les rangs des deux équipes et Mr Lenocci, très bon,  devait distribuer quelques cartons pour calmer les esprits. Remi, Leone et Stergio étaient jaunies chez les Grecs, alors que le MCS terminait la rencontre à huit suite aux exclusions d'Amrani (directe), Edip Aydin et Luca Fanara. 

Otte devait sortir le grand jeu pour conserver l'avantage des siens, mais le MCS égalisait avant de prendre l'avantage à cinq minutes du terme. Ellas profitait des trois exclusions visiteuses dans les dix dernières minutes de jeu pour égaliser par Leone. "Je félicite mes hommes pour leur match et espère qu'ils garderont cette envie de gagner afin de revendiquer une place en haut du classement" expliquait David Sauvage. Ellas se rendra dimanche à Montagnarde, équipe reine des partages, alors que le MCS tentera de retrouver le chemin de la victoire lors de la venue de Vottem.

Haccourt était le rival de Montagnarde et a dû se contenter d'un seul point suite au partage 2-2, le cinquième des visiteurs depuis le début du championnat. Le dernier match de la huitième journée opposait Cheratte à l'Olympique Vottem. Les visiteurs avaient bien l'intention de mettre un terme à leur série de défaites à l'occasion de ce déplacement en terre visétoise. Toutefois, après une minute de jeu, Cheratte ouvrait le score d'une frappe à l'entrée du rectangle. La réplique de l'Olympique était rapide et Croymans, sur une ouverture de Sticca, remettait les deux équipes dos à dos.

Le reste de la rencontre verra les deux formations faire preuve de nervosité à la finition et le marquoir ne sera plus activé. "Nous partons avec un point et un goût de trop peu" avouait Yves Terrade, mentor des Olympiens.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos