21 jours mais un monde de différence au Parc Astrid
Emilien Hofman
Emilien Hofman
| 0 réaction

Besnik Hasi a retrouvé du crédit à Anderlecht

21 jours mais un monde de différence au Parc Astrid
Photo: © photonews

Il y a trois semaines, il n'était pas rare d'entendre du "Hasi buiten" au Stade Constant Vanden Stock. Mais après une semaine de rêve, les chants ont bien changé dans les travées du Parc Astrid.

Il y a trois semaines, Anderlecht loupait trois pénaltys (ou se les faisait arrêter par Gillet), manquait d'efficacité et voyait son entraîneur se faire houspiller par une partie des supporters. 21 jours plus tard, après des succès probants contre Zulte, Tottenham et Bruges, la vie est belle pour le coach albanais.

Pas de structure, pas de goals, pas de jeunes et pas de Tielemans... Les supporters avaient plusieurs raisons de rouspéter il y a trois semaines. Mais tout a changé dans le discours des supporters depuis lors. "Hasi a trouvé comment assembler les pièces du puzzle. Il a dû chercher, mais là ça fonctionne" expliquait David, un supporter, à la sortie du stade."

"Qu'il ait fait monter Lukebakio au jeu était un coup de maître. Il laisse encore leur chance aux jeunes et ça plaît au public."

Besnik Hasi aurait donc trouvé son système. Il faudra peut-être d'abord qu'il trouve encore une place définitive à Tielemans, en difficulté notamment contre Tottenham...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos