Avant les Diables, l'Irlande et la Suède se neutralisent
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Avant les Diables, l'Irlande et la Suède se neutralisent

Sans Robbie Keane au coup d'envoi, l'Irlande a été la meilleure nation sur le terrain jusqu'à son but d'ouverture. La bande à Zlatan s'est alors réveillée et est parvenue à revenir au score.

La première mi-temps fut bien à l'avantage des Irlandais. Le danger s'est présenté à quelques reprises aux abords de la cage d'Isaksson, qui n'a eu qu'une frappe d'Hendrick à détourner. Le médian de Bolton a par contre vu la barre repousser son second envoi.

Il manquait quelques centimètres à O'Shea et Long pour ouvrir le score. Côté Suédois, l'arrière gauche Olsson était le plus en vue, Zlatan Ibrahimovic manquait de beaucoup de précision dans ses gestes.

La domination des Boys in Green restera stérile pour la première période, on en restera à 0-0. À noter la sortie sur blessure de Lustig juste avant le repos, remplacé par Erik Johansson, défenseur à La Gantoise il y a quelques mois.

Seconde période

On redémarrait avec un nouveau tir lointain et intéressant d'Hendrick. Venait ensuite une opportunité qui débutait avec Seamus Coleman côté droit. L'équipier de Lukaku et Mirallas à Everton envoyait un centre en retrait repris parfaitement de volée par Wes Hoolahan.

Le trentenaire de Norwich donnait un avantage bien mérité à l'Irlande à la 48e. Ce but avait le don de réveiller les intensions offensives de la Suède qui se montrait plus menaçante.

Forsberg manquait une toute grosse occasion d'égaliser après un bon réflexe de Randolph, Ibrahimovic manquait toujours de réussite sur d'aussi bons centres d'Olsson. La Suède parviendra cependant à égaliser.

Sur une belle construction, Zlatan se mettait enfin en valeur et adressait un centre poussé au fond des filets. Ce n'est pas Larsson du pied mais l'Irlandais Clark de la tête qui était l'auteur de cet auto-goal à la 71e.

La légende Robbie Keane faisait son entrée pour les dix dernières minutes mais c'est la Suède qui se faisait plus pressante, avec encore des bons ballons envoyés par Martin Olsson, le latéral gauche de Norwich.

Ce match nul arrangera surtout Belges et Italiens avant le choc, mais les Suédois pouvaient difficilement prétendre à mieux.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos