Charles Morren, la machine à laver de l'Union Saint-Gilloise
Hermès Van Damme
| 0 réaction

Charles Morren, le vrai patron de l'Union

Charles Morren, la machine à laver de l'Union Saint-Gilloise

Promu capitaine la saison dernière, Charles Morren s'affirme de plus en plus comme l'un des patrons de l'équipe saint-gilloise. Travailleur de l'ombre, il est devenu incontournable dans le dispositif de Marc Grosjean.

Il y a quelques années, Charles Morren évoluait encore en deuxième provinciale. Mais aujourd'hui, il est devenu le patron du milieu de l'Union Saint-Gilloise. Depuis qu'il a rejoint le matricule 10 (2014), son niveau ne cesse d'augmenter.

A force de jouer aux côtés de l'expérimenté Jordan Massengo, Charles Morren a beaucoup appris. Et même s'il se retrouve sans son 'pilier' cette année, il n'en est pas moins important. Il transforme les mauvais ballons en éclaircies et ne rate quasi jamais une passe. Il donne de l'air à sa défense et à toute son équipe.  

Charly court, Charly tacle, Charly calme jeu, Charly lance les contre attaques... Le petit capitaine unioniste est devenu l'un des meilleurs milieux défensif de Proximus League. A la manière d'un Hazard, il n'est peut-être pas le plus bavard dans le vestiaire mais il est exemplaire sur le terrain par sa hargne et sa justesse. D'ailleurs, il est devenu indispensable aux yeux de Grosjean: Morren n'a pas manqué la moindre minute depuis le début de la saison. 

Alors oui, il y a des circonstances atténuantes mais l'Union n'a jamais connu pire série que quand il n'était pas là au cours des trois dernières saison. C'était en fin de playoffs 2 la saison dernière où les Jaune et Bleu ont enchaîné quatre défaites de suite (5 avec celle du Standard mais où Morren était là).

Plus d'infos

Plus d'infos