Pour Bixente Lizarazu, un moment clé explique le succès de la Belgique à ce Mondial
Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction

our Bixente Lizarazu, un moment clé explique le succès de la Belgique à ce Mondial

Pour Bixente Lizarazu, un moment clé explique le succès de la Belgique à ce Mondial

La Belgique s'apprête à affronter la France en demi-finale de Coupe du Monde. A l'entame du tournoi, l'ancien joueur du Bayern Munich Bixente Lizarazu se posait des questions sur les Diables Rouges. Aujourd'hui, elles sont balayées.

Interrogé par la Dernière Heure / Les Sports, Bixente Lizarazu pense qu'il y a un moment clé dans le parcours actuel de la Belgique au Mondial : le match contre le Japon.  "Oui. Surtout la réaction alors qu’ils étaient mal embarqués. Cela soude encore plus un groupe et leur amène de la confiance. Face au Brésil, ce fut un grand moment de foot. Avec une tactique qui a déstabilisé Neymar et les siens et, ensuite, un esprit de corps pour résister à la furia. Éliminer ce qui était le grand favori de l’épreuve et de quelle manière, il faut le faire."

Equilibré

Face à la France, il prévoit une partie différente : "C’est un match très équilibré. Plus que prévu. Offensivement, les deux équipes possèdent ce qui se fait de mieux. Les Bleus vont devoir être très forts défensivement pour contrer le trio Hazard-De Bruyne-Lukaku. Dans l’autre sens, les Diables vont devoir se farcir Giroud-Griezmann-Mbappé. Paradoxalement, alors que nous avons en présence deux belles attaques, dont la plus prolifique du tournoi, je ne m’attends pas à des buts à la pelle."

Occasion à saisir

Mais il estime que la possibilité de voir la Belgique championne du monde existe bel et bien : "C’est possible. J’ai dit avant la Coupe du Monde qu’il s’agissait peut-être de la dernière chance de la Belgique de décrocher le titre mondial car les Hazard, De Bruyne and co sont à leur apogée. Or, vous avez de nouveaux talents mais peut-être pas pour être ultra performant tout de suite. Actuellement, l’alignement des planètes est parfait pour la Belgique. Quand un tel phénomène se présente, il faut saisir l’occasion. Nous, équipe de France, avions connu la même chose en 1998…"

Et cela s'était bien terminé pour les Bleus.  Avec une finale remportée haut la main face... au Brésil (3-0).

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos