Des supporters du FC Liège : "C'est surréaliste et lamentable ce qu'il s'est passé"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Des supporters du FC Liège sont déçus et en colère concernant l'interdiction émise aux fans du RWDM de faire le déplacement à Rocourt

Des supporters du FC Liège : "C'est surréaliste et lamentable ce qu'il s'est passé"
Photo: © photonews

Ce dimanche à Rocourt, le FC Liège accueillera le RWDM pour le compte de la dix-septième journée de D1Amateurs. Un match qui a beaucoup fait parler de lui cette semaine.

La D1Amateurs reprend ses droits ce week-end. Cette semaine a été rythmée par le feuilleton des supporters molenbeekois autorisés puis interdits de déplacement à Liège pour encourager leurs joueurs. 

"C'est surréaliste ce qu'il s'est passé", nous explique Raph Schmitz, un des responsables du club de supporters Johan 1892. "C'est lamentable d'avoir privé les supporters adverses de déplacement. Cela crée par la même occasion un dangereux précédent. À chaque petite crainte, il sera interdit aux fans d'assister à un match de football", précise le supporter des Sang et Marine.

"Je suis terriblement déçu de Willy Demeyer (le bourgmestre de Liège, ndlr) d'avoir pris cette décision. Il a mal été conseillé. Nous sommes en division 3, et cela s'est toujours bien passé auparavant. Ce n'est pas Liverpool-Juventus qui va se jouer dimanche. La police aurait capable d'assurer la sécurité. Puis le président du RWDM aurait dû endosser un rôle de catalyseur et trouver une solution pour les fans de son club", pointe le responsable.

"Nous voulions prendre notre revanche par rapport au match d'ouverture de cette saison (1-0). Un tifo a d'ailleurs été prévu pour cette occasion, mais celui-ci n'aura pas l'effet escompté. Celui-ci est prévu face à des adversaires bien précis et des clubs qui signifient quelque chose. Une sorte de signe de motivation et de respect entre les supporters des deux clubs. Une rencontre qui crée naturellement de l'engouement, mais entachée par une très mauvaise décision. Un vrai match de foot, ce sont les chants, les bières, les frites et les supporters qui se chambrent", exlique-t-il.

Le responsable craint une seule chose. "Une intoxication qui va faire monter la pression. Avec tout ce ramdam, tout sera scruté au millimètre près et la rencontre devra être la plus calme possible. Cela nous rappelle aussi qu'il faut avancer au plus vite à propos du stade, mais pour cela il faut de l'argent, et si le stade n'est pas rempli...", a conclu Raph Schmitz.

Plus d'infos

Plus d'infos