Kara : "Un naufrage collectif, il faut le reconnaître"

Florent Malice
Florent Malice depuis Genk
| 1 réaction
Kara : "Un naufrage collectif, il faut le reconnaître"

Anderlecht a pris l'eau à Genk (3-0). Une contre-performance que Kara ne niait pas, refusant de se cacher.

Kara Mbodj ne s'embarrassait pas de ronds de jambes en arrivant en zone mixte : "Genk a été supérieur à Anderlecht. Il n'y a rien à dire, c'est comme ça et il faut l'accepter", reconnaît le défenseur sénégalais. "En première mi-temps, nous n'étions nulle part et il faudra montrer une autre image. C'est le premier match, il faut laisser ça derrière nous et accepter, même si c'est difficile". 

La première période a en effet montré un Anderlecht totalement dominé, tandis que les intentions étaient meilleures au retour des vestiaires. "C'était mieux en seconde période, mais ils nous ont contré deux fois. La montée d'Adrien Trebel a fait du bien, c'est positif", souligne Kara. "Il faut travailler sur ces bases".

Kara refusait cependant de parler d'un manque de qualité chez les Mauves : "On ne peut pas dire ça. Un manque d'engagement, ça, c'est clair. Je ne sais pas comment ça se fait. Mais il n'y a pas de manque de qualité. Il ne faut pas se chercher d'excuses, il faut accepter. C'était un naufrage collectif ce soir", regrette-t-il. "On doit cependant se rappeler que pour quelques joueurs, ce sont les premiers playoffs". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos