Interview Nordin Jbari donne la clé du match du choc de ce soir : "Le Standard devra mettre ce Brugeois sous pression s'il veut l'emporter"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Nordin Jbari préface et donne la clé du match Club de Bruges-Standard

Nordin Jbari donne la clé du match du choc de ce soir : "Le Standard devra mettre ce Brugeois sous pression s'il veut l'emporter"

Le Club de Bruges accueille le Standard ce lundi soir au Jan Breydel. Un match au sommet entre les deux seules équipes à afficher un bilan de 6 sur 6 en ce début de playoffs 1.

En s'imposant contre La Gantoise (2-1), Genk a maintenu la pression sur le Club de Bruges et le Standard qui s'affrontent ce lundi soir. Les deux équipes doivent absolument l'emporter pour rester au conctact des Limbourgeois. Néanmoins, le Standard peut encore se permettre de ramener un partage avant de recevoir Anderlecht et Genk à Sclessin. 

Ce duel aura beaucoup d'importance. "Je pense que celui qui gagnera aura de grandes chances d'être champion", nous confie Nordin Jbari. "Même si Genk continue de m'étonner, le victorieux du match de ce soir aura un ascendant psychologique indéniable pour la suite. Du moins, c'est mon avis. Le Club de Bruges aura toutefois un léger avantage, celui de jouer à la maison devant ses supporters", a indiqué l'ancien attaquant.

Le consultant de 44 ans livre ensuite la clé de la rencontre. "Le Club de Bruges va jouer haut et mettre une pression énorme à laquelle le Standard devra résister. Les Rouches ne devront pas jouer bas et subir comme à La Gantoise. Mais le tendon d'Achille du Club se nomme Diatta. Le Standard devra se faufiler dans le dos du Sénégalais qui déteste défendre et éprouve des difficultés quand il est sous pression.  Cela a été le cas lors de la seconde période à Anderlecht. De plus quand il attaque, ce joueur peut tenir tout un match, mais pas s'il doit défendre", précise l'ancien Diable Rouge.

"Ce match sera un véritable choc entre deux grosses équipes qui font un sans faute pour l'instant. Il y aura de la tension dans l'air, les arbitres et le VAR devront être concentrés", a conclu Nordin Jbari.

Plus d'infos

Plus d'infos