Razvan Marin sait comment dire adieu : "J'espère que c'était le dernier à Sclessin"
Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis Sclessin
| 0 réaction
Razvan Marin sait comment dire adieu : "J'espère que c'était le dernier à Sclessin"
Photo: © photonews

Même si le Standard n'est pas à l'abri d'un barrage européen, il a repris sa place sur le podium et a donc peut-être joué sa dernière joute de la saison dans l'Enfer de Sclessin. Son médian roumain, qui vit son dernier mois en Rouche, a bien attisé le feu mis par les supporters par un joli doublé.

Plus la saison progresse, plus Razvan Marin se montre important pour le Standard. Si certains ont pu penser que son investissement allait se réduire vu son transfert déjà conclu pour l'Ajax, il en fut tout autre durant ces Play-Offs. Avec cinq buts et trois assists lors de ces neuf derniers matches, il est le Rouche de cette fin de saison. Outre ces stats, l'international roumain a aussi fait preuve d'une rage de vaincre rarement aussi visible par le passé.

Alors que les résultats ne suivaient pas pendant quelques semaines, il n'a cessé de multiplier les sprints pour presser l'adversaire, parfois en vain tellement sa forme pouvait contraster avec celle de ses partenaires. En pleine confiance ce jeudi soir, celui qui a aussi hérité du brassard de capitaine à l'Antwerp et à Anderlecht a transformé un pénalty avec assurance et s'est amusé en fin d'un match d'un coup-franc à distance planté au fond comme à l'entraînement, sans se poser de question.

Après cette prestation, Razvan Marin a bien pris le temps de saluer tous les supporters présents au pied des tribunes, loin derrière ses équipiers. "J'ai fait un long tour d'honneur, c'est peut-être mon dernier match ici... enfin j'espère que c'est le dernier", souriait le médian. "On verra bien, on va essayer de gagner à Genk."

"Quels souvenirs vais-je garder? Oh, beaucoup, beaucoup. On a gagné la Coupe et terminé deuxième la saison passée, et celle-ci fut bonne aussi, notamment pour moi. L'émotion est présente, mais c'est normal après deux ans et demi au Standard. J'ai toujours senti le soutien du public. Que dire à part que je suis très content !"

S'il termine son parcours au Standard en beauté, le produit de Viitorul va bel et bien laisser un vide chez les Rouches. Qui sera son remplaçant? Pour viser haut, le Standard devra viser juste sur son choix de recrue.

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos