Qui est Sidney Sam, le (probable) futur Mauve ?

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Qui est Sidney Sam, le (probable) futur Mauve ?

On parle beaucoup de Michel Vlap comme future recrue d'Anderlecht, au point d'en oublier que le premier transfert est déjà (presque) là : Sidney Sam est en test et présent au stage après avoir convaincu contre Oudenaarde. Mais qui est cet ailier allemand ?

Jeune coéquipier de Vincent Kompany 

Produit du centre de formation de Hambourg, Sidney Sam y a fait ses débuts professionnels en décembre 2007, à l'époque où Vincent Kompany était titulaire indiscutable chez les Hanséatiques. Il n'y restera pas longtemps et y jouera peu (4 matchs), mais apparemment assez longtemps pour que Kompany garde de bons souvenirs de l'Allemand. 

L'explosion à Kaiserslautern et à Leverkusen 

Prêté en D2, à Kaiserslautern, Sam se révèle un ailier vif, explosif, athlétique et talentueux. Il s'impose comme l'un des grands espoirs du football allemand, inscrit 14 buts sous ses nouvelles couleurs et décroche son transfert prestigieux au Bayer Leverkusen après avoir aidé Kaiserslautern à décrocher la promotion. 

Avec le Bayer Leverkusen, non content d'être buteur et dribbleur, Sam fera partie des meilleurs passeurs du championnat. De 2010 à 2014, il y fera la pluie et le beau temps, jusqu'à susciter l'intérêt ... de deux sélections. 

Il a refusé le Nigeria  

Sidney Sam est né d'une mère allemande et d'un père nigérian. International allemand dès les équipes d'âge, il a cependant été approché par le Nigeria : Stephen Keshi, le sélectionneur des Super Eagles à l'époque, tente de prendre contact avec le joueur et affirme être tombé "plus de 15 fois sur la messagerie". Le joueur, lui, niera par la suite avoir donné le moindre accord pour devenir international nigérian. 

Un international frustré  

Il sera finalement appelé par Joachim Löw avec la Mannschaft en 2013, dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial 2014 ... que l'Allemagne remportera. Ce sera sans Sam : alors qu'il a participé aux amicaux en septembre et novembre, et malgré une belle saison avec le Bayer Leverkusen (13 buts en 31 matchs, son meilleur total), Löw le laisse à quai au profit de plus jeunes talents (Sidney Sam a alors 26 ans). Il ne reverra jamais la sélection. 

La chute 

Son transfert à Schalke 04 sonnera le début de la chute pour le désormais ex-international : s'il réussit encore quelques belles prestations, des blessures le gênent et, sur le plan mental, Sam paraît ébranlé. En mai 2015, il est exclu du noyau, tout comme Kevin-Prince Boateng, au lendemain d'une défaite qui condamne Schalke dans la course à la C1. 

En deux ans à Schalke, Sam ne disputera que 13 matchs de Bundesliga ; c'est logiquement qu'il est prêté à Darmstadt, alors lanterne rouge, pour se relancer. Il y arrivera à peu de choses près, sans jamais retrouver le niveau de jeu qui avait été le sien au Bayer Leverkusen. 

La 2.Bundesliga ... avant une première expérience à l'étranger ? 

Comme pour confirmer cette lente descente aux enfers, Sam se résigne à descendre d'un échelon : direction le Vfl Bochum, en 2.Bundesliga. Là, l'ex-international désormais trentenaire retrouve du rythme, sans être aussi décisif qu'espéré par son club qui le laissera partir au terme de la saison 2018-2019. 

Contre Oudenaarde, une faible équipe de D2 Amateurs, Sidney Sam a montré qu'il avait du talent, chose dont personne n'a jamais douté durant sa carrière jusqu'ici décevante. Quitter l'Allemagne peut faire du bien au Germano-Nigérian, qui n'a jamais évolué à l'étranger ; reste à voir si "coach Kompany", d'abord, sera convaincu, et ensuite s'il parviendra à refaire de Sam l'ailier virevoltant qui, à un choix de Löw près en 2014, serait aujourd'hui champion du monde ... 

Plus d'infos

Plus d'infos