Memo Ochoa a cimenté sa légende au Mexique avant de quitter le Standard

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Memo Ochoa a cimenté sa légende au Mexique avant de quitter le Standard

Guillermo Ochoa a remporté ce week-end sa quatrième Gold Cup, devenant le joueur le plus titré de l'histoire de la sélection mexicaine. Élu meilleur gardien du tournoi, "Memo" a encore été le héros.

"No Memo, no party" : ces quelques mots sont devenus célèbres en Belgique grâce aux prestations de Guillermo Ochoa au Standard de Liège, mais sont déjà dans la bouche des supporters mexicains depuis de longues années. Ochoa est une icône, un monument du football mexicain : brillant lors de chacune des compétitions internationales qu'il dispute, en Gold Cup comme au Mondial, il avait écoeuré le Brésil en 2014 et a bien failli recommencer en 2018 en Russie. 

Le meilleur portier mexicain de l'histoire 

Il y a bien sûr de la concurrence pour le titre de meilleur gardien de but mexicain de l'histoire : l'immense Jorge Campos, double vainqueur de Gold Cup (1993, 1996) et vainqueur de la Coupe des Confédérations (1999), restera dans le coeur de nombreux supporters mexicains. Mais après ce quatrième sacre en Gold Cup, fait unique dans l'histoire du football aztèque, Ochoa est entré au panthéon. Il rejoint d'ailleurs un cercle très fermé à l'international : seuls Landon Donovan et DaMarcus Beasley (2002, 2005, 2007, 2013) ayaient remporté 4 fois l'épreuve. 

"Parfois, certains dévaluent cette compétition, la difficulté que cela représente de la gagner", regrette Guillermo Ochoa après la victoire en finale face aux USA. "Mais en interne, on sait à quel point c'est difficile". 

Fait encore plus saisissant : cette finale face aux USA, le portier du Standard l'a jouée ... blessé. "Je m'étais blessé à l'adducteur à l'entraînement la veille, à la jambe droite", révèle Ochoa. "Je pensais que je ne pouvais pas jouer, mais le sélectionneur (Tata Martino, nda) m'a dit que j'y arriverais, que nous étions là pour être courageux". 

Et maintenant ? 

Guillermo Ochoa va quitter le Standard de Liège, c'est une certitude : les Rouches ont déjà attiré son remplaçant, Milinkovic-Savic, et au Mexique, tout le monde parle de son transfert. Sans que sa future destination filtre : la MLS a été évoquée, le Betis Séville également. L'incompréhension que Ochoa n'ait jusqu'ici pas réalisé une carrière à la hauteur de son talent se mue parfois en frustration chez les supporters mexicains, qui estiment que leur meilleur joueur n'est pas reconnu à sa juste valeur... ou qu'il est très mal conseillé et géré. 

Son top transfert, Memo aurait pu l'obtenir l'hiver passé : le Standard a mis son veto à un départ pour le Napoli. Ses prestations quatre étoiles en Gold Cup pourraient bien lui permettre d'à nouveau attirer l'intérêt de grands clubs et lui permettre de disputer pour la première (!) fois, à 34 ans dans cinq jours, la Ligue des Champions. Il n'en a cependant pas besoin pour être une légende du football mexicain. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos