Interview Les supporters de Malines sont sur leurs gardes avant le match à Anderlecht : "Il faut toujours se méfier d'une bête blessée"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Les supporters de Malines sont sur leurs gardes avant le match à Anderlecht

Les supporters de Malines sont sur leurs gardes avant le match à Anderlecht : "Il faut toujours se méfier d'une bête blessée"
Photo: © photonews

Ce vendredi soir, Anderlecht accueille le KV Malines pour le compte de la 3ème journée de Jupiler Pro League.

Pour l'instant, le KV Malines débute sa saison de la meilleure des manières après une victoire à Zulte Waregem et un succès à domicile contre Genk, le champion de Belgique en titre. "Nous ne sommes pas véritablement étonnés, c'est une demi-surprise car l'équipe continue sur sa lancée", nous confie Gweny Defleur, le président des Wallinois, un club francophone de supporters du KV Malines. "Le noyau en place est solide et il n'y a pas eu trop de départs. Néanmoins, ce n'est que le début de saison et il ne faut pas s'emballer. Il reste encore 28 journées et tout peut arriver dans le football. Nous voulons vivre une saison tranquille", souligne-t-il.

Ce vendredi, Malines se déplacera au Lotto Park pour affronter Anderlecht, auteur de débuts mitigés avec une défaite à domicile contre Ostende et un partage à Mouscron. "Anderlecht reste un grand club et joue à la maison. Ce ne sera pas évident, car il faut toujours se méfier d'une bête blessée. Ils auront à coeur de vouloir rectifier le tir devant leur public, mais nous serions fiers de notre équipe si elle allait s'imposer là-bas", explique le fan du Kavé.

Une chose est sûre, le déplacement à l'AFAS Stadion sera redouté par chacune des équipes de D1A. "Le stade sera comble à chaque rencontre. Le public transcende les joueurs qui sont de véritables guerriers sur le terrain. Des supporters qui seront toujours derrière leur équipe dans les bons comme les mauvais moments. C'est ça le football. Le week-end dernier, Genk est tombé à la maison. Un match référence pour la suite de la saison", a conclu Gweny Defleur, le président des Wallinois.

Plus d'infos

Plus d'infos