Analyse Roulers en faillite : les conséquences pour le club et la D1B

Malik Hadrich
Malik Hadrich
| 0 réaction
Roulers en faillite : les conséquences pour le club et la D1B

La section courtraisienne du Tribunal des Entreprises de Flandre Occidentale a déclaré la faillite du KSV Roulers pour une facture HORECA impayée d'environ 25.000€. Le club s'est acquitté dans la foulée de sa dette et a fait appel de la décision.

Si la faillite de Roulers venait à être confirmée, quelles seraient les conséquences pour le club et la D1B ? Elles sont multiples. Dans l'immédiat, les joueurs sont toujours libres de venir s'entraîner, mais ils ne sont plus rémunérés. Si la faillite n'est pas levée avant ce week-end, cela signifie également que Roulers devra déclarer forfait lors de la prochaine journée de championnat. Le futur adversaire des Roulariens n'est autre que Virton. Sans jouer, les Gaumais seraient déclarés vainqueurs sur le score de 0-5.

Le règlement est également très clair. Si le KSV Roulers déclare trois forfaits au cours de la saison, un forfait général sera décrété. Tous ses scores obtenus en ce début de saison seraient annulés. Roulers terminerait dernier de la D1B et serait relégué d'une division supplémentaire. Qui plus est, le club débuterait le prochain championnat avec un handicap de neuf points.

Faillite évitée

Mais s'il évite la faillite, cela ne signifie pas qu'il sera sorti du pétrin.  S'il ne peut pas prouver la continuité de ses activités en cours de saison, la licence professionnelle peut-être retirée au club. Par conséquent, celui-ci serait automatiquement relégué en D1 Amateurs pour autant qu'il réponde aux conditions de licence de cette division.

La Commission des Licences peut tout aussi bien imposer une interdiction de transferts aux Flandriens pendant un ou plusieurs mercatos. Cette décision ne peut être prise qu'après les contrôles intermédiaires. Les prochains examens sont prévus dans le courant des mois de novembre ou décembre. L'interdiction peut être levée à tout moment si les obligations sont parfaitement assurées par l'entité sportive.

En attendant, Roulers doit tenir au courant la Commission des Licences des événements qui viennent de se produire. Si les informations sont inexactes, le club tombe sous le coup d'une amende.

Plus d'infos

Plus d'infos