Le premier ministre bulgare exige la démission du président de la fédération, les Anglais sollicitent l'UEFA
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
Le premier ministre bulgare exige la démission du président de la fédération, les Anglais sollicitent l'UEFA
Photo: © photonews

Pour la seconde fois, des faits racistes ont perturbé la rencontre entre la Bulgarie et l'Angleterre. Des joueurs comme Tyrone Mings et Sterling ont été visés, des gestes nazis ont été fièrement réalisés en tribunes. De lourdes sanctions doivent tomber.

Lundi soir, la fédération anglaise de football avait déjà réagi via les réseaux sociaux. Elle indiquait qu'elle allait demander à l'UEFA d'enquêter avec urgence sur les faits qui se sont produits. 

Si le sélectionneur bulgare a fait comme si de rien n'était, le premier ministre Boïko Borissov est lui furieux. Il réclame la "démission immédiate" du président de la fédération bulgare de football Borislav Mikhailov, en place depuis 2005 et toujours joueur bulgare le plus capé de l'histoire, qui n'a pas plus réagi.

"Il est inadmissible que la Bulgarie, l'un des pays les plus tolérants du monde soit associée au racisme et à la xénophobie, alors que des personnes d'ethnies et de religions différentes y vivent ensemble en paix", a-t-il publié sur Facebook.

"Le gouvernement a beaucoup fait au cours des quatre dernières années pour développer le football bulgare", a déclaré le ministre des Sports, Krasen Kralev, comme le relaye Belga. "Mais à cause des mauvais résultats et des récents événements, le Premier ministre m'a demandé de suspendre tous les liens avec la fédération, y compris sur le plan financier, jusqu'à ce que Borislav Mikhailov ait démissionné".

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos