ūüé• Un bon r√©sultat europ√©en de derni√®re minute ne vient jamais seul au Standard
Jordan Horwood
Jordan Horwood
| 0 réaction
ūüé• Un bon r√©sultat europ√©en de derni√®re minute ne vient jamais seul au Standard

Paul-José Mpoku évoquait le MPH Time après le but de Lestienne en dernière minute ce jeudi, mais les Rouches n'en sont pas à leur coup d'essai en Europe. Rien que sur les deux dernières décennies, les exemples sont nombreux. Et ils vont par deux.

Bochum - Standard : l'inattendu Curbelo (30/09/04)

Pendant que le Club de Bruges s'amusait contre Chateauroux et que Beveren sortait le Levski Sofia, le Standard peinait face aux Allemands de Bochum. Après le 0-0 à Sclessin, le marquoir indiquait 1-0 depuis le repos, mais les Rouches ont finalement arraché leur ticket pour le second tour de la Coupe UEFA dans les arrêts de jeu.

C'est l'un des deux frères Curbelo, Winston, le défenseur, qui fut le héros de la soirée. 

Standard - Parme : sacré Garbini (25/11/04)

Un peu moins de deux mois plus tard, l'équipe de D'Onofrio défie en poules le FC Parme. Le chrono indiquait déjà 95 minutes et quelques secondes quand Michel Gargini allait botter de son pied gauche un coup-franc. Tout Sclessin retenait son souffle sur cette dernière possibilité d'ouvrir le score. 

Le mur jaune et bleu était renforcé par des maillots rouches, le ballon filait et trompait Berti pour une scène d'hystérie mémorable. Ce fut là la seule joie de cette poule, en raison de la la rouste subie contre Bilbao (1-7), la défaite au Steaua Bucarest et le partage au Besiktas.

AZ - Standard et Standard - AZ (2009) : d'abord Moussa Traoré, puis Sinan Bolat pour l'éternité

Le rappel est à peine nécessaire, il y a dix ans, le gardien belgo-turc des Rouches a arraché un partage synonyme de troisième place finale en convertissant de la tête un coup-franc de Nicaise dans les arrêts de jeu. 

Mais plus tôt lors de cette phase de poules, le jeune Moussa Traoré avait déjà arraché un point en dernière minute à l'AZ Alkmaar. Le jusqu'au boutisme y fut plus précieux que jamais. Le parcours jusqu'en quarts de finale de la C3 tenait à ça.

Standard - Ajax : un partage bien mérité (07/08/18)

En préliminaires de la Ligue des Champions, le club rouche était mal tombé avec le géant néerlandais. Michel Preud'homme n'était encore qu'au début de son nouveau chapitre au Standard, mais le futur demi-finaliste a vécu une rencontre loin d'être aisée, malgré le score de 0-2 au repos.

Ce qui ressemblait à une belle leçon d'efficacité ajacide allait finalement se transformer en match nul. Carcela avait réduit l'écart, puis Renaud Emond s'était chargé de faire 2-2 en dernière minute sur pénalty. Un résultat insufissant mais tout de même plaisant, avant un match retour où il n'y a pas eu match.

Standard - Krasnodar (25/10/18) : une victoire qui maintient l'espoir

Menée 0-1 au repos, l'équipe liégeoise est revenue à égalité sur un superbe envoi d'Emond à distance. Mais pour gagner, elle a dû attendre un corner dans les arrêts de jeu. Razvan Marin le donnait, Laifis le transformait d'un coup de tête.

Le Standard recollait aux Russes et à Séville avec six unités à la moitié du chemin. Le revers à Krasnodar qui suivit, où le Standard aurait pu décrocher un partage, fut au final le plus crucial lors de cette élimination au terme de la phase de poules. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos