Interview Virton rêve-t-il encore ? "Nous n'avons jamais pensé à la montée ..."
Alessandro Schiavone
| 0 réaction

La D1B avec Virton, la montée, Toppmöller : Edisson Jordanov se livre

Virton rêve-t-il encore ? "Nous n'avons jamais pensé à la montée ..."
Photo: © photonews

Le calme semble revenu à l'Excelsior Virton après quelques semaines tumultueuses et le licenciement de Dino Toppmöller. Mais en Gaume, on ne parle plus montée. Nous en avons discuté avec Edisson Jordanov, cadre de l'Excelsior.

Edisson Jordanov (26 ans) découvre l'Excelsior Virton cette saison, mais pas la région : le Germano-Bulgare est arrivé cet été du F91 Dudelange où il évoluait depuis deux ans. "Le bon choix", nous assure-t-il. "Le football n'est pas pro au Luxembourg, le niveau y est bas. Il y a de bonnes équipes mais ce n'est pas équilibré, et les infrastructures sont mauvaises. Oui, mon ancienne équipe, Dudelange, a atteint les poules de l'Europa, mais qui y aurait cru ? Ca ne m'a jamais fait douter de mon choix". 

Edisson, est-ce qu'aujourd'hui, Virton pense encore à la promotion, après avoir perdu cette finale inattendue contre OHL ? 

Mais ça n'a jamais été notre objectif. Officiellement, le club n'en a jamais parlé, il faut être honnête. Nous ne sommes montés en D1B que cet été ! Parler de promotion en Jupiler Pro League, ça n'aurait pas été réaliste. L'objectif, c'était de s'habituer au palier supérieur, et ça nous a pris quelques matchs ... On a réalisé une bonne première phase. Et évidemment, quand tu joues une finale de tranche, tu as les yeux sur la promotion ! On est passés à côté, il faut se reconcentrer et voir ce qu'on peut faire pour la suite. 

Très vite en seconde tranche, Dino Toppmöller a quitté le club. Une surprise ?

Oui, tout le monde était très surpris car on avait obtenu de bons résultats avec lui. Au début c'était un choc ... Mais voilà, après 24 heures, l'équipe a accepté. Maintenant, il y a un nouveau coach (Christian Bracconi, nda) avec de nouvelles idées, une philosophie différente. C'est un beau challenge. Toute l'équipe est reconnaissante envers Dino, surtout ceux qui l'ont connu plus longtemps : beaucoup de joueurs sont devenus meilleurs grâce à lui ... il suffit d'observer les statistiques pour le voir. Mais on apprendra également beaucoup avec le nouvel entraîneur. 

Et pour cette seconde partie de saison, donc, quel est l'objectif ? 

Prendre le plus de points possible. Ces trois matchs nuls sur les quatre premières journées de D1B sont regrettables dans cette optique, c'est frustrant, mais je pense que tout est possible. On peut encore jouer le haut du classement. Il faut regarder la réalité en face, bien sûr, mais on va tenter tout ce qui est possible. Même si pour ça, il faudra progresser.

Sur le plan personnel, il te reste six mois de contrat ... 

En tant que footballeur, tu es toujours ambitieux. Je veux toujours franchir des étapes. Passer du Luxembourg à la D1B en était une, et je rêve de jouer plus haut si je le peux. Mais je n'exclus pas de rester ! Je suis ouvert à tout et on verra où le vent me porte. Je veux juste jouer au plus haut niveau. On verra les offres ... 

Tu penses avoir le niveau pour la JPL ? 

Parler, ça ne sert à rien. Je pense que j'ai les capacités pour m'y imposer, oui, je n'ai que 26 ans et je souhaite aller le plus haut possible dans ma carrière ; mais je suis conscient que je dois et que je peux m'améliorer beaucoup encore. Il faut bosser dur. 

Que penses-tu du niveau de la Pro League ? 

C'est un beau championnat, intéressant, avec de nombreux joueurs de haut niveau. En général, j'aime vraiment bien le football belge. 

Et en D1B ? Disons, ton adversaire le plus impressionnant ? 

(il hésite) C'est difficile, chaque équipe a ses stars ... mais si je dois en choisir un, je dirais : Thomas Henry, de OHL. Vraiment un bon attaquant. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos