Analyse Le Standard est-il capable de se rassurer sans se faire remonter au score ?
Antoine Arnould
| 0 réaction
Le Standard est-il capable de se rassurer sans se faire remonter au score ?
Photo: © photonews

A dix reprises cette saison, le Standard de Liège s'est fait remonter au score, la plupart du temps portant à conséquence. Ce vendredi soir, les Liégeois ont une occasion rêvée pour, enfin, faire vivre à leurs supporters une soirée tranquille.

Car les soirées sont rarement de tout repos pour le public rouche. La semaine passée encore, les Standardmen se sont fait remonter au score à deux reprises, sans conséquence cette fois-ci, sinon une dose d’adrénaline supplémentaire.

Lors du match aller contre Ostende, le Standard s’était à nouveau laissé revenir. Alors que Maxime Lestienne - en forme en début de saison - avait ouvert la marque, Sakala avait remis les équipes à égalité à la demi-heure. Ce qui n’a pas empêché les Rouches de l’emporter, grâce à des goals en seconde période de Bastien, de nouveau Lestienne et Cimirot d’une belle frappe.

Mais ce ne fut pas toujours le cas. En effet, contre Bruges, La Gantoise, Mouscron, Anderlecht et Waasland-Beveren, MPH et les siens avaient le match en main avant de se faire remonter et finalement perdre des points importants pour le championnat.

Premier enseignement de la rencontre de ce vendredi entre Liégeois et côtiers : trois joueurs titularisés lors du match aller ne sont plus disponibles. Renaud Emond est parti à Nantes cet hiver, Anthony Limbombe, qui n’aura pas eu le temps de rendre énormément de services et Bope Bokadi, toujours blessé.

Du côté ostendais, les difficultés semblent encore plus grandes. Premièrement, Sclessin reste un des déplacement les plus compliqués, pour n’importe quelle équipe. Ensuite, Ostende est plongé dans une semi-crise financière et juridique depuis de longues semaines. L’investisseur américain va prendre le contrôle du club et nommer, petit à petit, un nouveau directeur général. Mais il faudra certainement du temps pour que la sauce prenne. Par rapport au match aller, si Canesin est parti, Akpallah est venu renforcer le KVO.

Même si, historiquement, Ostende n’est pas l’équipe qui réussit le mieux au Standard à domicile (3V-2N-2D), les Rouches pourraient enfin profiter de ce match pour dérouler. Et pourquoi pas donner encore plus de confiance à ses attaquants, Avenatti et Oularé en tête, qui pourraient trouver plus facilement le chemin des filets à domicile contre les avant-derniers du classement.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos