🎥 La décennie historique des Diables, épisode 9: la soirée magique d'Eden Hazard à Toulouse
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

La décennie historique des Diables, épisode 9: Belgique-Hongrie, Euro 2016

🎥 La décennie historique des Diables, épisode 9: la soirée magique d'Eden Hazard à Toulouse
Photo: © photonews

En cette période d'abstinence footballistique, Walfoot a décidé de revenir sur la dernière décennie des Diables Rouges. De l'enfer aux portes du paradis, les Diables nous ont fait vibrer durant les dix dernières années. Retour sur ces matchs qui leur ont permis de rentrer dans l'histoire du football belge.

Souvent critiqué pour son manque de rendement en équipe nationale, Eden Hazard a fait taire une partie de ses critiques durant l'Euro 2016. Il avait déjà annoncé la couleur en poules contre l'Irlande, il a eu droit à son premier match de gala, en huitième de finale, contre la Hongrie

Surprise d'entrée par l'Italie, la Belgique a corrigé le titre en dominant l'Irlande et la Suède pour se qualifier pour les seizièmes de finale. Et, même s'ils ont terminé deuxième de leur groupe, les Diables voient le tableau se dégager devant eux. L'Espagne, l'Italie, l'Allemagne, la France sont toutes dans l'autre moitié de tableau, le Portugal est le seul gros morceau que pourrait croiser la Belgique sur le chemin de la finale. 

Avec un but et un assist, Eden Hazard est l'indiscutable homme du match de ce huitième de finale abouti des Diables. 

Mais avant de voir plus loin, Marc Wilmots et ses hommes voient de séduisants Hongrois, entraînés par un certain Bernd Storck, se dresser sur leur route. Un adversaire qui a prouvé sa valeur en sortant en tête d'un groupe dans lequel figuraient également l'Islande et le Portugal. 

Mais la Hongrie est une équipe joueuse et les Diables vont se régaler. Toby ALderweireld profite d'un excellent ballon de Kevin De Bruyne pour lancer les Diables dès la dixième minute de jeu, mais le deuxième but tarde à tomber. La faute à un très bon Gabor Kiraly qui retarde l'échéance tant et plus. 

A la fête contre la Hongrie, avant la douche froide à Lille 

Mais la vivacité d'Eden Hazard finit par faire craquer la défense hongroise dans le dernier quart d'heure. Le Brainois offre somptueusement le deuxième but à Michy Batshuayi avant de parachever son œuvre avec un très joli but, son tout premier dans un grand tournoi. Et pour que la fête soit totale, Yannick Carrasco clôture les débats dans le temps additionnel. 

Un récital des Diables qui vont, pourtant, rapidement retomber sur terre. Privée de Thomas Vermaelen, suspendu, et de Jan Vertonghen qui s'est blessé la veille du match, la défense des Diables prend l'eau contre le Pays de Galles de Gareth Bale. Marc Wilmots est remercié et la Belgique entame, avec Roberto Martinez, une nouvelle ère.   

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos