Interview Huis clos et avis de supporters : "D'autant plus catastrophique pour un club comme l'Union"

Redaction
| 0 réaction
Huis clos et avis de supporters : "D'autant plus catastrophique pour un club comme l'Union"

Le Conseil National de Sécurité a tranché pour la Pro League ; il n'y aura plus de compétitions officielles avant le mois d'août. La Pro League a ensuite décidé des modalités de fin de saison. Le 8 juin l'AG se réunira une dernière fois pour discuter des modalités de la suivante.

Huis clos or not huit clos ?

Le sujet inévitable : la reprise des compétitions, oui, mais certainement à huis-clos. Si cela parait évident pour certains, pour d’autres il n’en est pas question. La Pro League évoque aussi une réouverture partielle des stades et sous certaines conditions strictes.

Autant d’avis divergents pour autant d’arguments différents. Nous nous sommes entretenus avec plusieurs supporters pour connaître leur avis détaillé sur la question. Le premier à nous avoir répondu est Pascal Beuckelaers, le Président d’un des 12 clubs de supporters néerlandophones officiels du Standard de Liège. Selon ce supporter du Standard, pas question de regarder un match à la TV, même en cas de huis clos (lire ici et ici les deux articles que nous lui avons consacrés). Nous avons également posé la question à Xavier Troisi, un supporter de l’Union particulier.

L’avis de Xavier, tenancier ostendais, mais supporter de l’Union

La semaine passée, nous brossions le portrait de ce tenancier ostendais pourtant supporter de l’Union Saint-Gilloise (lire ici). Notre membre des Union Sailors, un groupe de supporters côtiers de l’USG, expose un avis plus nuancé : « D’un côté, ce serait vraiment catastrophique. Surtout pour un club comme l’Union dont les supporters sont présents en masse et chantent tout le match. J’imagine donc mal un de nos matchs sans supporters. Mais, en même temps, je serais content avec n’importe quel petit cadeau durant cette période de crise sanitaire ».

Et Xavier de faire le parallèle avec son bar – De Crayon – qui a dû fermer et qu’il espère pouvoir rapidement rouvrir, même sous certaines conditions. En revanche il aurait voulu que cette période particulière pousse la Pro League a changé de cap : « Ils auraient dû en profiter pour changer le format de la compétition et abandonner le système des Play-Offs. Le premier doit être champion à la fin de la phase classique, point. Je ne suis vraiment pas un partisan du système des Play-Offs ». Un avis souvent partagé aux abords des stades. Pourtant la Pro League a depuis décidé de conserver ce système, en le rendant même encore plus farfelu pendant une saison (2 groupes de quatre équipes, saison terminée pour les huit autres).

La saison prochaine notre Union Sailor ne devra donc plus suivre son club en Play-Offs 2. Le côtier explique de toute façon que les résultats sportifs ne sont pas ce qui l’importent le plus : « Je trouve qu’une équipe qui joue le dimanche après-midi devant 3.000 ou 4.000 supporters, c’est plus agréable que la pression du Barca qui doit absolument gagner chaque match. Moi ce qui me plaît avant tout c’est le côté familial de l’Union ». Un avis peut-être contradictoire et qui ne sera sans doute pas partagé par l’ensemble des supporters. Y compris à l’Union. On pense par exemple aux Union Bhoys qui exigent de leur club qu’ils fassent de la montée un objectif central.

Mais Xavier assume : « Cette saison, nous avons terminé quatrième. Donc j’espère qu’on sera troisième la saison prochaine rigole-t-il. Si on fait mieux… tant mieux. Mais je crains aussi que si on monte en D1A, ce ne serait plus la même chose, même si sportivement on veut tous gagner ». Et l’Union Sailor de conclure en prenant l’exemple du Cercle et d’Ostende : « Quand ils ont été promus, l’ambiance a changé. Les règles étaient plus sévères, il y avait plus de stewards, notamment. C’est pourquoi je trouve qu’être en D1B cela a son charme également ».

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos