L'Excel a besoin de renforts... et ça devient urgent

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
L'Excel a besoin de renforts... et ça devient urgent
Photo: © photonews

Après six journées, l'Excel Mouscron accuse le coup dans le bas de classement et, alors que son équipe s'apprête à défier l'intraitable leader carolo, Fernando Da Cruz admet qu'il aura besoin de renforts avant la fin du mercato.

Tout n'était pas à jeter dans la prestation de samedi soir, on a vu certains bonnes séquences mouscronnoises, mais les Hurlus ont enregistré leur quatrième défaite de la saison contre la Gantoise. Et c’est d’abord parce qu’ils ont été (quasiment) incapables d’amener le danger devant le but de Davy Roef.

Il a fallu attendre les tout derniers instants de la partie pour voir le gardien gantois effectuer son premier arrêt de la rencontre. Et c’est un scénario qui se répète au fil des semaines. "On a su, par moment mettre Gand en difficulté, mais on n’a pas su peser offensivement", reconnaissait Fernando Da Cruz, à l’issue de la rencontre.

La preuve que l’effectif mouscronnois devra être renforcé? Le coach de l’Excel semble le penser. "On sait qu’il manque encore certaines choses à cette équipe", estimait-il samedi soir, à l’issue de cette défaite contre la Gantoise et après avoir essuyé les premières contestations du public mouscronnois.

"De l'expérience et plus de poids offensivement"

L’entraîneur français en a profité pour pointer ce dont son groupe aura besoin pour mener à bien une mission maintien qui a bien mal commencé. "Il va falloir plus d’expérience et plus de poids offensivement. Parce que, pour l’instant, offensivement, on n’a pas la dimension de la Pro League."

 Le message est clair, mais le mercato, lui, est bien terminé. Et si Fernando Da Cruz estime qu’une fois le mercato clôturé, le 5 octobre donc, il y aura suffisamment de points à prendre et de rencontres à jouer pour permettre à l’Excel de se sauver, il est conscient qu’il va falloir très vite inverser la dynamique. "Il ne faut pas rester dans cette spirale négative, parce que les résultats pèsent sur la confiance et parce que du manque de confiance proviennent souvent déchet technique, erreurs individuelles et précipitation."

Un choc des extrêmes dimanche prochain 

Bon dernier de la classe, et en attendant d’éventuels renforts, l’Excel serait bien inspiré de prendre des points dès la semaine prochaine, dans un choc des extrêmes qui opposera une équipe à qui rien ne réussit à une équipe en pleine bourre, le Sporting de Charleroi, qui caracole en tête du championnat avec un bilan parfait de 18 points sur 18.

Mais le jeune groupe de Fernando Da Cruz ne se laissera pas intimider par la folle série de Charleroi. "Il n’y a pas de pression par rapport à l’équipe qu’on affronte", insiste Imad Faraj. "On l’a montré à l’Antwerp et à Anderlecht, où on est revenu alors qu’on était à dix sur le terrain." 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos