Vormer, Vanaken et Rits ont été sortis du match par...Vanheusden

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Vormer, Vanaken et Rits ont été sortis du match par...Vanheusden

Le plan tactique de Bruges n'a marché qu'une mi-temps avant de s'écrouler.

Pendant une mi-temps, le milieu de terrain de Bruges a été souverain. Il est vrai que les joueurs de Philippe Clement ont concédé beaucoup d'occasions mais elles venaient toutes de pertes de balles du 4 arrière ou de Mignolet, étouffés par le pressing du Standard.

Mais au milieu de terrain c'était autre chose. Les trois Brugeois ont bel et bien pris le dessus sur Raskin et Bastien.... qui n'étaient que deux et qui ne pouvaient donc pas s'infiltrer comme ils en avaient l'habitude. Mais après la mi-temps, il est clair que les choses ont changé.

Tout a basculé à cause d'un seul homme: Zinho Vanheusden. Le Diable Rouge a joué le deuxième acte en tant que numéro 6, numéro 8 voir même numéro 10. Pour être clair, le capitaine liégeois était partout et a changé la donne. Cela a aussi libéré Raskin, bien plus haut en seconde période.

Philippe Clement avait pris le parti de ne pas aligner un autre 6 que Rits et de garder vivant son système de jeu, et les trois médians de son équipe ont été complètement perdus par les mouvements de Vanheusden. La perte de cette bataille a eu pour effet de faire reculer le bloc brugeois, et le Standard est revenu à la marque. Pour la première fois depuis longtemps le milieu de Bruges a pris l'eau, et même si ce n'est que pendant 45 minutes, cela pourrait donner des idées à d'autres équipes.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos