Le RFC Seraing attend l'Union Saint-Gilloise de pied ferme : "Nous sommes mieux armés qu'au match aller"

Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti depuis Pairay
| 0 réaction
Le RFC Seraing attend l'Union Saint-Gilloise de pied ferme : "Nous sommes mieux armés qu'au match aller"
Photo: © photonews

Match au sommet ce dimanche soir du côté du Pairay, le RFC Seraing accueillera le leader, l'Union Saint-Gilloise.

Seraing reçoit l'Union Saint-Gilloise, un duel entre le deuxième et le leader de la D1B. Suite à la suspension d'Emilio Ferrera, c'est Marc Grosjean qui sera T1 face aux Unionistes, une équipe qu'il connait bien. "Nous allons affronter une équipe très très réaliste qui sait profiter de la moindre opportunité que ce soit en contre, dans leurs constructions, sur des phases arrêtées ou des erreurs de l'adversaire. Ils ne créent pas beaucoup d'occasions mais ils font preuve d'une très grosse efficacité. Comment expliquer cette efficacité ? L'Union possède des joueurs de qualité et d'expérience", a expliqué le T2 des Métallos.

Mais le club bruxellois a un autre atout. "Nous constatons qu'ils savent gérer un résultat, la patte de l'entraîneur que l'on ne présente plus. Cette équipe est construite pour faire des résultats et monter en D1A", a souligné l'ancien coach de l'Union.

Toutefois Seraing est prêt à affronter le leader. "Nous sommes mieux armés qu'au match aller. Nous avons évolué comme nous l'avons prouvé à Westerlo le week-end dernier. L'équipe a bien progressé et a eu un déclic après les deux défaites contre le Lierse et Deinze. Nous avons avancé et sommes prêts à jouer ce type de confrontation. Nous voulons faire un résultat", a souligné le Liégeois.

L'Union compte 26 points au compteur soit 7 de plus que Seraing, deuxième au classement. En cas de victoire, les Bruxellois s'envoleraient vers le titre pour beaucoup d'observateurs. "Nous connaissons le classement et en cas de défaite, nous offrons une voie royale à notre adversaire. Mais qui aurai pu imaginer que nous serions deuxièmes à sept points de l'Union ? Personne. Nous voulons prendre des points pour effectuer une cassure avec nos poursuivants. Augmenter cette avance puis nous verrons en nous en serons dans trois matchs, soit à la moitié du championnat", a conclu Marc Grosjean.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos