Du Futurosport à Mouscron, en passant par Lille et Zulte: la trajectoire inédite de Charles-Andréas Brym

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Du Futurosport à Mouscron, en passant par Lille et Zulte: la trajectoire inédite de Charles-Andréas Brym
Photo: © photonews

Charles-Andréas Brym a dû prendre son mal en patience, continué à travailler dans l'ombre, mais il a obtenu gain de cause : samedi, contre Bruges, le jeune Canadien a fêté sa première titularisation avec l'Excel Mouscron. Quelques années après avoir quitté le centre de formation mouscronnois.

Une trajectoire assez peu commune que celle de Charles-Andreas Brym. Canadien d’origine, le milieu offensif aujourd’hui âgé de 22 ans est né en France et est passé par la Belgique durant sa jeunesse. Il a fréquenté le Futurosport de Mouscron et l’école des jeunes de Zulte Waregem, avant de rentrer en France. Il y a deux ans, il signait au LOSC, où il a débuté sa carrière professionnelle.

Un début de saison "frustrant"

Mais il n’a pas encore joué avec l’équipe A lilloise. L’an dernier, il était prêté à Belenses, où il a découvert la Liga NOS. Au début de saison, et comme de nombreux autres jeunes Lillois, il a donc retrouvé l’Excel Mouscron, pour un prêt d'un an.

Mais l’international canadien n’a pas connu le début de saison dont il rêvait au Canonnier. Il a eu droit à 13 petites minutes contre la Gantoise sous les ordres de Fenrnando Da Cruz. Et rien d’autre. "C’était frustrant. Parce qu’on est jeune et qu’on veut du temps de jeu, mais il faut rester fort mentalement et attendre sa chance" confie-t-il.

"Tous tournés vers le même objectif"

Tactique payante pour Charles-Andréas Brym qui a enfin eu droit à sa part du gâteau depuis l’arrivée de Jorge Simao. Il était monté au jeu à Genk et au Cercle. Samedi, il a célébré sa première titularisation. "Une grosse marque de confiance de la part du coach", note-t-il. "Je me sens bien en ce moment et je sens la confiance de l'entraîneur, du staff et de toute l’équipe."

* Mais c’est loin d’être un aboutissement pour le Canadien de 22 ans, au contraire. "Ça me fait plaisir, parce qu’il y a une histoire derrière évidemment. Mais on a surtout beaucoup de retard à rattraper. Comme le coach nous l’a dit, c’est une nouvelle saison qui commence. On est tous concentré, on regarde dans la même direction. On a le même objectif." 

L’objectif c’est d’assurer le maintien et Charles-Andréas Brym le sait : pour y parvenir, il faudra prendre des points cette semaine, contre le STVV et à Waasland-Beveren.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos