Le quatrième arbitre, Sebastian Coltescu, prend la parole et se défend

Florian Holsbeek
Florian Holsbeek
| 0 réaction
Le quatrième arbitre, Sebastian Coltescu, prend la parole et se défend

La quatrième arbitre de la rencontre entre le PSG et Basaksehir s'est exprimé dans un cercle privé.

Au lendemain du séisme, le journal roumain ProSport a retrouvé la trace de Sebastian Coltescu. Le quatrième arbitre est accusé d'avoir tenu des propos racistes contre Pierre Webo, entraîneur-adjoint d'Istanbul Basaksehir, mardi lors de la rencontre de Ligue des champions entre le PSG et le club turc.

"J'essaye juste d'être bon, aurait confié Coltescu à ses proches, selon le journal roumain. Je ne lirai aucun site ces jours-ci. Quiconque me connaît sait que je ne suis pas raciste. J'espère au moins ceci."

Révoltés de l'avoir entendu désigner Webo comme "noir", les joueurs des deux équipes avaient quitté le terrain et refusé de reprendre le match. Celui-ci aura finalement lieu ce mercredi à 18h55 et reprendra à la 13e minute de jeu.

L'UEFA a ouvert une enquête sur ce fait hors du commun. Contacté par Europe 1, l'arbitre principal, Ovidiu Hategan, était un peu sorti de son devoir de réserve imposé par l'UEFA.  "Nous ne pouvons faire aucune déclaration, on doit d’abord parler à l’UEFA, a-t-il déclaré. En temps normal, je vous aurais répondu volontiers, mais pas ce soir. Bien sûr que nous sommes désolés, mais respectez notre silence, et comprenez la situation."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos