Election à la CAF : La FIFA au secours de l'Afrique ?
Lamine Konate
| 0 réaction

Election à la CAF : L'Unité recherchée ou le forcing de la FIFA

Election à la CAF : La FIFA au secours de l'Afrique ?

A Rabat, le 12 Mars prochain, la Confédération Africaine de football doit renouveler ces instances. Officiellement, ils sont quatre candidats retenus, l'Ivoirien Jacques Anouma, le Sénégalais Augustin Senghor, le Mauritanien Ahmed Yahya et le Sud-Africain Patrice Motsepe.

Mais selon nos confrères de RFI, le président de la FIFA Gianni Infantino obligerait 3 candidats à se désister au profit du milliardaire Sud-africain, président de Mamelodi Sundowns.

L’information révélée par RFI, parle des réunions tenues les 27 et 28 Février au Maroc, entre les émissaires de la Fifa, le Suedois Mattias Grafstrom(principal assistant du président de la FIFA), le Congolais Véron Mosengo-Omba(directeur division Associations membres de la FIFA)  et les 3 candidats l’Afrique de l’ Ouest dans un premier temps. Et ensuite, une autre réunion entre les deux émissaires et les quatre candidats. Rencontre à l’issue de laquelle, les trois auraient accepté de s’éclipser pour laisser la place à Motsepe en contrepartie de différents postes proposés par la FIFA.

La première vice-présidence irait au Sénégalais Augustin Senghor, la deuxième au Mauritanien Ahmed Yahya, et l’Ivoirien Jacques Anouma s‘en sortirait avec le poste du conseiller spécial du futur Président de la CAF.

Les dernières nouvelles

Selon le confrère Olivier Pron de RFI, dans Radio Foot International cet après-midi, l'Ivoirien Jacques Anouma se pose encore des questions quant a un éventuel retrait de sa candidature. Aussi atteindrait-il les consignes claires de son pays pour pouvoir se fixer. Les deux autres auraientt dejà consommé les propositions de la Fifa. Dans tous les cas, la FIFA a donné jusqu’au 6 mars prochain aux trois candidats pour leur réponse finale. Ils se retrouveront tous en Mauritanie à l’occasion de la finale de la coupe d’Afrique des moins de 20 ans.

Qu’en sera-t-il, en cas du retour du président Ahmad Ahmad

© photonews

Sanctionné le 23 Novembre 2020, par la commission d’éthique de la FIFA, l’actuel président de la CAF a contesté la décision auprès du Tribunal Arbitral du sport(TAS). Décision qui a été finalement suspendue par le TAS le 29 Janvier dernier. Le 2 mars prochain, le TAS réexaminera la décision de la Fifa, et l’ancien vice-président du sénat malgache sera fixé, s’il pourra participer à l’élection ou pas. Une décision positive du tribunal arbitral du sport pourrait redistribuer les cartes. 

Une chose est sûre, cette histoire, l’unité recherchée ou le forcing de la FIFA , aura sans doute d’autres rebondissements dans les jours à venir.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos