Nicolas Raskin fait le bilan : "C'est de bon augure pour la saison prochaine"
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction

Nicolas Raskin fait le bilan de la saison : "C'est de bon augure pour l'année prochaine"

Nicolas Raskin fait le bilan : "C'est de bon augure pour la saison prochaine"
Photo: © photonews

Le Standard de Liège a connu une saison compliquée. Toutefois, le milieu de terrain âgé de 20 ans retient le positif et voit même déjà plus loin.

Le Standard a vécu une saison compliquée mais veut clôturer celle-ci sur une belle note en remportant les Playoffs 2. "Certes, on a connu des hauts et bas, mais quand on regarde notre équipe, on peut voir qu'il y a trois voire quatre joueurs qui ont effectué leurs débuts chez les pros cette saison. Il est vrai que le Standard n'est pas à sa place lors de cet exercice, mais au vu du jeune effectif et de nos prestations, je pense qu'on peut être fier de notre parcours cette saison. C'est de bon augure pour la saison prochaine, on va continuer de grandir ensemble. On aura l'expérience que l'on n'a pas eu à certains moments cette année avec des phases qui ont coûté des points", a prévenu Nicolas Raskin.

Touché par un virus, le Liégeois va beaucoup mieux. "J'ai eu la mononucléose, ça va beaucoup mieux désormais, même s'il faudra encore du temps pour cela parte. J'étais fort fatigué et j'étais KO tout le temps. Après un entraînement, j'avais dormi de 14h à 18h. Ensuite, j'ai mangé et trente minutes plus tard, je m'endormais jusqu'au lendemain matin. Deux semaines où j'étais très fatigué. Néanmoins, j'avais été un peu ménagé durant les entraînements. Et en match, j'étais sorti après 70 minutes lors de la victoire à Eupen car j'étais épuisé", a expliqué le milieu de terrain âgé de 20 ans.

"Je suis meilleur tactiquement"

Le Liégeois, qui a disputé 40 rencontres toutes compétitions confondues (2 buts et 5 assists) avec le Standard cette saison, n'est plus le même joueur qu'en début de saison. "J'ai plus confiance en moi sur le terrain et concernant mon jeu. Je suis beaucoup plus libéré et je suis meilleur tactiquement. Encore plus depuis l'arrivée de Mbaye Leye. De plus, j'ai appris de mes erreurs. Obliger de les commettre pour apprendre et progresser. Je pense aux phases où j'étais impliqué sur les buts adverses : au Club de Bruges, à Courtrai, contre l'Antwerp même si je défie quiconque de prendre le ballon à Lamkel Zé sur 70 mètres et à Genk. C'est difficile à vivre d'être reponsable d'un goal mais il faut continuer. On n'a pas le temps de se lamenter quand on veut progresser", a conclu Raskin.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos