Et d'un coup, l'entame de calendrier d'Anderlecht n'est plus si "simple"

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Et d'un coup, l'entame de calendrier d'Anderlecht n'est plus si "simple"
Photo: © photonews

Le RSC Anderlecht aurait pu commencer sa saison sous les meilleurs auspices : la réception des deux promus, et un déplacement chez l'une des équipes que l'on promettait à la descente. Sauf que ...

Un faux départ peut coûter très cher dans une saison. Demandez à ... Anderlecht mouture 2019-2020, pour prendre un exemple frais dans les mémoires des supporters Mauves : l'équipe du duo Davies-Kompany avait dû attendre la 6e journée et septembre 2019 pour une première victoire, après s'être également inclinée à domicile (face au KV Ostende) lors du match d'ouverture. 

Cette saison pourtant, les choses étaient sur papier accessibles : certes, la réception de l'Union Saint-Gilloise est un derby, mais les souvenirs d'une défaite (0-3) en Coupe avaient été balayés par ceux d'une large victoire (0-5) sur la Butte. Par après : un déplacement à l'AS Eupen, grosse incertitude de cette saison et présenté comme un grand candidat à la relégation, et la réception de Seraing, dans le flou total dans l'attente de transferts. Bref : le RSCA aurait dû viser le sans-faute pour son entame de championnat. 

© photonews

La première journée de championnat a fait exploser ces espoirs en mille morceaux : non seulement l'Union Saint-Gilloise a dominé Anderlecht dans son antre, mais les Pandas ont de leur côté mis en place un plan tactique parfait pour faire déjouer le FC Bruges et Stefan Krämer a épaté son monde. Eupen recevra désormais le RSCA avec pour ambition de le regarder les yeux dans les yeux. Si Vincent Kompany n'y prend pas garde, la réception de Seraing lors de la troisième journée sera déjà une séance de rattrapage ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos