Kompany évoque le mercato d'Anderlecht : "On se prépare à toute éventualité"

Kompany évoque le mercato d'Anderlecht : "On se prépare à toute éventualité"

Pas de stage à Dubaï pour le RSCA, mais un groupe gonflé à bloc pour cette reprise. Côté mercato, c'est encore assez calme, et Vincent Kompany semble espérer que ça le reste.

Alors que de nombreux clubs de D1A arrivent à la reprise dans un contexte très compliqué et frappés par de nombreux cas de coronavirus, Vincent Kompany est apparu détendu en conférence de presse ce vendredi : à l'exception de Lisandro Magallan et Majeed Ashimeru, déjà de retour de quarantaine, rien à signaler côté Anderlecht. "Il faut relativiser durant cette période assez spéciale, mais tout est sous contrôle. Tout le groupe est disponible. Est-ce que tout le monde est à 100% ? C'est une autre question", reconnaît le coach du RSCA. "Mais il faut faire avec".

Neerpede, la bonne décision

La décision de ne pas partir à Dubaï a donc été la bonne, le club ayant pu travailler dans de bonnes conditions sans prendre de risques. "Franchement, on a tout ce qu'il faut à Neerpede, sauf le soleil (sourire). J'ai toujours aimé faire nos entraînements ici, le gym est de très bonne qualité, on dispose d'un très bon matériel médical. On a estimé que c'était un risque de partir à l'étranger et de peut-être se retrouver en quarantaine dans une petite chambre d'hôtel, quelle que soit la destination", explique Kompany. 

"Et nous n'avons pas eu à le regretter. On a disputé deux très bons matchs amicaux. La trêve a été courte mais le groupe a su recharger les batteries mentalement", affirme-t-il ensuite. "Maintenant, gagner le match de la reprise, ça fait partie des bonnes résolutions (sourire). C'est un Clasico, ça facilite les choses côté motivation". 

 Un mercato tranquille ?

Reste désormais à voir si Anderlecht conservera son groupe intact d'ici au 31 janvier, et se renforcera. "Notre priorité avec Peter (Verbeke) est de garder le noyau tel qu'il est, mais si on reçoit une offre qu'on ne peut pas refuser, il faut y être préparés, comme tous les clubs de Belgique", souligne Vincent Kompany. "Cela dit, les échéances du club seront plutôt pour l'été à venir, avec des prêts qui se termineront. Il faudra alors se renforcer, mais le club a le temps. Disons qu'on se prépare à toute éventualité". 



Un départ, cependant, a déjà été confirmé : celui de Taylor Harwood-Bellis. "Jusqu'ici, nous avons eu l'occasion de développer des jeunes talents de grands clubs, comme Zirkzee du Bayern, Nmecha de Manchester City, Kouamé de la Fiorentina. Taylor en faisait partie",  entame Kompany. "Il se comportait d'une manière tout à fait correcte, mais c'était le meilleur moment pour lui de repartir. C'était un bon choix afin que lui ne soit pas bloqué et afin de ne pas bloquer nos jeunes talents". 

Harwood-Bellis fait donc entre autres les frais du retour de blessure de Hannes Delcroix. "Il y aura une concurrence au poste de défenseur central, mais au moins, elle ne concernera pas 5 à 6 joueurs, ce qui priverait des garçons de temps de jeu. Les incertitudes liées au Covid ne sont pas une raison pour "stocker" des joueurs au cas où, ce n'est pas une solution", conclut l'ancien défenseur de Manchester City. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos