Prés. : Corée du Nord : va se faire bouffer
Henri Autelet
| 0 réaction
Prés. : Corée du Nord : va se faire bouffer
Photo: © SC

Les Nord-Coréens devraient se faire bouffer tout crus dans le groupe de la mort.

Description en quelques lignes :

 

120.000 km2 et 22 millions d’habitants. Parmi eux, une équipe nationale de foot manifestement. Mais on attend de la voir de nos propres yeux, face au Brésil le 15 juin, pour le croire…Sans rire, les Nord-Coréens font figure de plus grosse inconnue du Mondial Sud-Africain.   

 

Son passé en Coupe du Monde :

 

En toute honnêteté, on pensait que la Corée du Nord n’avait pas le moindre passé en Coupe du Monde, qu’elle allait participer à son premier Mondial en Afrique du Sud. Mais ce n’est pas le cas. Ce sera déjà leur 2e participation. En 66’, les nord-coréens étaient en Angleterre – c’est leur première et dernière participation d'après Wikipédia. Et ils n’étaient pas passés inaperçus, c’est peu de le dire. Ils s’étaient qualifiés pour les quarts de finale, après avoir sorti l’Italie et s’être extirpé du groupe de la mort à l’époque lors de la phase de poule. Brésiliens, Portugais, et Ivoiriens en tremblent sans doute rien que d’y penser…   

 

Ses forces :

 

Difficile de pointer les forces d’une formation inconnue, même avec beaucoup de bonne volonté. D’après certains échos, il paraîtrait que Jong Tae-se est considéré comme le « Rooney d’Asie ». On ne demande qu’à voir de quoi le bonhomme est capable et s’il mérite une telle comparaison. Pour le reste, côté points forts, on ose retenir le courage dont doit être animée la Corée du Nord.

 

Ses faiblesses :

 

Son absence totale d’expérience à un tel niveau. Aucun joueur nord-coréen n’évolue hors des frontières asiatiques. La majorité d’entre eux évoluent dans le championnat national. Seuls quatre exceptions jouent en Chine, au Japon, et en Russie. Dont leur « star », Jong Tae-Se, actif  en D1 japonaise, au Kawasaki Frontale.  

 

Son sélectionneur :

 

On a appris en rédigeant ces quelques lignes qu’il se nommait Kim Jong-hun. Soyons honnêtes, on ne le connaît pas. Qui le connaît d’ailleurs, à part peut-être ses joueurs ? On croyait juste savoir que son fiston jouait dans l’équipe mais ce n’est pas le cas…Kim Jong-jun, ce n’est pas la même chose que Kim Jong-Hun (cherchez l’erreur).

 

Pronostic :

 

Face au Brésil, au Portugal, et à la Côté d’Ivoire, il ne faut pas être devin pour savoir que les nord-coréens n’ont strictement aucune chance. Leur seul objectif ne peut être, raisonnablement, que d’éviter le ridicule. Et engranger de l’expérience. Cela dit, si par miracle, la Corée du Nord venait à créer la surprise face à l’un de ses adversaires de poules, celui qui osera parier sur elle se fera un paquet de won (la monnaie nord-coréenne)…   

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos