Les filles du Standard ne créeront plus d'effet de surprise !
Jean-Marc Detournai
| 0 réaction
Les filles du Standard ne créeront plus d'effet de surprise !
Photo: © SC

Patrick Wachel sait qu'il ne surprendra plus les clubs hollandais.

Durant l'entre-saison, la section féminine du Standard de Liège a enregistré quelques mouvements dans son effectif.  Lola Wajnblum (sélection nationale U17), Valentine Hannecart (sélection nationale U17), Muni Anne (sélection nationale U19) et l'internationale marocaine Ibtissam Bouharat sont parties à Anderlecht. Berrit Stevens et Celine Verdonck ont signé à OHL tandis que Cindy Thomas a choisi le FA Marseille. Manon Wallez serait aussi en partance. Du côté renforts, on enregistre l'arrivée de Sabrina Broos (gardien, Saint-Trond), Faustine Cartegnie (défenseur, Mons), Taika De Koker (défenseur, Anderlecht) et Tessa Wullaert (avant, Anderlecht).

Lors de la présentation de son équipe lundi soir à Sclessin, Patrick Wachel a expliqué au groupe Sud Presse la raison du départ de jeunes joueuses par le fait qu'elles étaient "impatientes en raison d’un temps de jeu réduit". Ses troupes avaient surpris les observateurs en menant la danse en BeNe League jusqu'à la dernière journée de championnat avant de chuter lors de celle-ci devant Twente pour terminer finalement à la seconde place.

Lors de la saison 2013-2014, l'entraîneur ne cache pas l'objectif de poursuivre sur la même lancée. Il devra cependant composer avec les sélections nationales pour la Coupe du Monde au Canada (8 joueuses concernées). Il est aussi conscient qu'il sera attendu au "coin du bois" : "Nous ne bénéficierons plus de l’effet de surprise. On s’est désormais mis aussi les équipes néerlandaises à dos."

Nouveautés cette année : 16 équipes engagées, 8 belges et 8 néerlandaises se disputeront le titre en matches aller-retour durant 30 journées. Plus de premier tour dans chaque pays pour déterminer qui jouera le titre en poule A et qui jouera en poule B. Ingrid Vanherle, manager de la BeNe League, explique à la rtbf : "La poule B, celle qui regroupait en 2012-2013, les quatre moins bonnes équipes belges et néerlandaises, perdait de son intérêt sportif pour les formations néerlandaises qui évoluent dans un championnat fermé. Il n'y avait donc pas de descendants comme en Belgique." De plus, cette saison, les rencontres se disputeront le vendredi soir ou le mardi en fonction du calendrier international.

Début des "hostilités" le 30/08 à Telstar.
 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos