Tubize impose sa loi dans son jardin et recolle à l'Antwerp
Kevin Jonckheere
Kevin Jonckheere
| 0 réaction
Tubize impose sa loi dans son jardin et recolle à l'Antwerp
Photo: © photonews

Samedi soir, l'Afc Tubize accueillait l'Union Saint-Gilloise dans le cadre de la 8e journée de Proximus League. Un choc de Division 2 belge qui a tourné en faveur des brabançons. Mamadou Diallo a été élu homme du match après un doublé de grande classe.

Après un round d'observation de cinq minutes, l'Afc Tubize est rentré dans sa rencontre en imposant son rythme. La première occasion de la rencontre est à mettre à l'actif de Diallo qui tente sa chance à 25 mètres. Sa frappe manque de puissance et de précision pour tromper le portier de l'Union, Sadin (2e).

Diallo, ce 'serial buteur'

Après seulement 9 minutes de jeu, Tubize a pris les commandes de la rencontre grâce à l'inévitable Diallo. Sur une longue passe qui lobe toute la défense, Henri Jordan récupère et frappe sur le poteau droit de l'Union. Diallo reprend en renard des surfaces pour ouvrir la marque (9e, 1-0).

Le break arrive à la 22e minute de jeu lorsque Jordan Henri décalle Shengelia sur son flanc droit. Le Tubizien voit sa frappe repoussée par Sadin, le portier bruxellois. Tout profit pour Diallo qui enchaîne d'une retournée acrobatique (22e, 2-0).

L'Union relance le suspense juste avant le repos

Largement au-dessus, Tubize se voit malgré tout surprendre juste avant la pause. Après une déviation quelque peu chanceuse de Wallaert, Da Silva récupère et plante une volée, tentée en première intention, qui surprend Beunardeau (45e, 2-1).

Au retour des vestiaires, les débats entre l'Union et Tubize s'équilibrent. C'est même un tout autre visage que l'Union Saint-Gilloise a proposé lors des 45 dernières minutes. Plus agressifs dans les duels et plus entreprenants offensivement, les Bruxellois se sont vus refuser un but sur une tête de Martens. Une position de hors-jeu extrêmement difficile à voir (63e).

De meilleures intentions pour des Bruxellois qui ne parviennent cependant pas à se créer de véritables occasions de but. La tâche s'est compliquée à 10 minutes du terme lorsque l'Union a été réduit à 10 après le tacle assassin de Massengo sur Ibrahima Ba (80e).

Malgré une fin de rencontre poussive de la part de l'Union, les attaquants Bruxellois ne sont pas parvenus à conclure ce temps fort sans arriver à recoller au score. Une défaite qui n'a pas empêché les supporters bruxellois de faire la fête après la rencontre

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos