Chris Bedia a marqué des points malgré tout

Florent Malice
Florent Malice depuis Bruges
| 0 réaction
Chris Bedia a marqué des points malgré tout

Chris Bedia fera évidemment le buzz après son raté douloureux hier, sur la pelouse du Jan Breydel. Et pourtant, l'attaquant ivoirien a probablement marqué des points auprès de son entraîneur.

Le football est cruel. Charleroi en a fait les frais hier: excellents pendant une mi-temps, les Zèbres n'ont concrétisé aucune de leurs occasions et ont vu un Bruges taille champion se ressaisir et punir leur adversaire. Mais plus encore que pour l'équipe, c'est pour Chris Bedia que le sort a été peu clément: pour une de ses rares titularisations, l'attaquant s'est démené, a été plutôt convaincant... et a manqué l'immanquable.

Encouragé par Harbaoui

"Ca fait mal". Après le match, Bedia est apparu sombre devant les médias, ne cachant pas que son loupé lui avait traîné dans la tête jusqu'aux vestiaires. Car, il le sait, son but aurait pu changer le cours du match. Steeven Willems en convient également: "Si on avait marqué, Bruges aurait dû attaquer, et on sait que savoir faire le dos rond est une de nos qualités", reconnaissait-il. Pas question, toutefois, d'accabler le jeune ivoirien.

"On ne lui en veut évidemment pas!", assure Gaëtan Hendrickx. "On est tous avec lui". Felice Mazzù confirme: "C'est un jeune joueur. Tout le vestiaire est derrière lui". Et dans le vestiaire, un joueur en particulier a peut-être pris Bedia sous son aile: Hamdi Harbaoui. "Il m'a consolé, m'a dit de ne pas m'en faire, que rater des occasions de ce genre, ça arrivait à tous les attaquants. Et que ça lui était déjà arrivé aussi", explique l'Ivoirien de 20 ans. L'entente entre les deux attaquants a semblé claire lors de la première mi-temps; si Harbaoui a souvent eu l'image d'un simple renard des surfaces, plutôt individualiste, c'est un tout autre visage qu'il montre à Charleroi.

Et c'est peut-être ce qui manquait à un Bedia qu'on n'avait jamais vu aussi entreprenant balle au pied qu'au Jan-Breydel, à l'image de sa très belle accélération suivie d'un ballon offert à Harbaoui. "Jouer avec Hamdi, c'est facile. Il me conseille, me dit que j'ai des qualités", explique Bedia quand on évoque le sujet. "Il m'explique qu'en travaillant, les buts vont venir. Hamdi a beaucoup d'expérience, il me parle beaucoup. Moi, j'écoute et j'apprends".

A 20 ans, Chris Bedia a tout l'avenir devant lui. S'il y a encore du déchet technique dans son jeu (pertes de balle évitable, dribbles manqués), sa marge de progression semble intéressante. David Pollet et lui lutteront pour une place de titulaire dans la suite du championnat, Harbaoui ayant prouvé qu'il peut jouer avec les deux indifféremment; mais à long et même moyen terme, on placerait volontiers une pièce sur le cadet...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos