Matthias Ginter a hésité à rejouer après l'attentat contre le bus de Dortmund
Alexandre Fiammetti
Alexandre Fiammetti
| 0 réaction
Matthias Ginter a hésité à rejouer après l'attentat contre le bus de Dortmund

L'international allemand a fort mal vécu cet attentat à la bombe l'année dernière et a pensé à raccrocher.

Le défenseur allemand témoignait au procès de Sergei Wenergold. Cet homme, un électricien de 28 ans avait déclenché des explosifs à proximité du bus de Dortmund afin de faire chuter l'action du club pour lui permettre de faire fortune.

"On est toujours exposé à des risques importants. Je me suis demandé si cela valait encore la peine de prendre ce risque encore et encore", a dit Ginter devant le tribunal.

"Mais rien n'est sûr à 100%, c'est pourquoi j'ai refusé d'abandonner quelque chose qui m'apporte du plaisir", a précisé l'actuel joueur de Mönchengladbach.

Il n'a pu retenir ses larmes en revenant sur le soir de l'explosion: "J'étais assis à l'arrière du bus et soudain un gros bang. Tout le monde était au sol (dans le bus). Il y avait de la fumée (...) on ne savait pas ce qui allait suivre"

Les autorités ont expliqué que les trois bombes à fragmentation contenaient chacune jusqu'à un kilo de peroxyde d'hydrogène et environ 65 boulons métalliques.

"On a pleuré dans le vestiaires et on était heureux que tout soit terminé. Chaque fois que j'entends un gros bang dans les grands événements, je regarde les personnes avec un sac à dos. Et quand je marche, je fais attention aux camions roulant lentement et je préfère même changer de trottoir" a précisé le joueur visiblement encore marqué.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos