Même sans forcer: la Nati sera de la partie en huitièmes

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Même sans forcer: la Nati sera de la partie en huitièmes
Photo: © photonews

Le Suisse confirme son statut: sans briller, elle se qualifie pour les huitièmes de finale suite à un partage contre le Costa Rica déjà éliminé mais volontaire (2-2). Solide et réaliste, la Suisse termine sa phase de poule avec un bilan de cinq points sur neuf et affrontera la Suède.

Pour s'éviter tout calcul, la Suisse n'avait pas vraiment le choix ce soir: il fallait s'imposer contre le Costa Rica et la qualification était indiscutable. Ce sont pourtant les Costariciens qui ont le mieux entamé la rencontre. 

Yann Sommer, à nouveau irréprochable comme depuis le début de ce tournoi, devait s'interposer à trois reprises au quart d'heure devant les atouts offensifs adverses. Et c'est la barre qui le sauvait cinq minutes plus tard. Les Ticos avaient donné le ton: malgré l'élimination, ils sont montés sur le terrain ce soir pour gagner cette rencontre et sauver l'honneur.  

A nouveau un match plein pour Yann Sommer.

Mais, comme souvent depuis le début du tournoi, la Nati n'a pas eu besoin de beaucoup d'occasions pour concrétiser. Une bonne remise d'Embolo sur un centre de Shakiri, et Dzemaili faisait la différence en puissance. 

L'égalisation pour l'honneur

Bien lancés, les Suisses ont pourtant dû baisser pavillon en début de seconde période. La faute à Kendall Waston qui offrait aux Ticos leur tout premier but de ce Mondial. Insuffisant pour mettre la Nati en danger, d'autant que dans le même temps, le Brésil dominait la Serbie. 

La Suisse n'a plus forcé son talent dans la dernière demi-heure, mais Drmic est monté au jeu avec beaucoup d'envie. Après une première tentative sur le poteau, Drmic pensait donner la victoire aux Suisses, mais Campbell égalisait sur penalty dans les tout derniers instants de la partie. Ca ne change rien pour la Nati qui aurait tout de même pris la deuxième place du groupe. 

1994, 2006, 2014 et 2018: pour la quatrième fois lors de ses cinq dernières participations, la Suisse rejoint les huitièmes de finale, une belle régularité pour les Helvètes. Le défi désormais pour la Nati sera de franchir ce cap et d'atteindre les quarts de finale, ce qu'elle n'a plus fait depuis... ses deux premières particpations en 1934 et 1938. 

Scène de joie pour Kendall Waston et les Ticos qui ont inscrit leur premier but de ce Mondial 2018.

Plus d'infos

Plus d'infos