Preud'homme : "Un manque de réflexion"
Jordan Horwood
Jordan Horwood depuis Sclessin
| 0 réaction
Preud'homme : "Un manque de réflexion"
Photo: © photonews

Partager l'enjeu après avoir pris l'avantage devant son public, c'est toujours regrettable, même face à un bon Mouscron. Les Liégeois ont fait preuve d'une mauvaise gestion, et leur coach est le premier déçu.

Dès le coup d'envoi, l'Excel Mouscron avait à coeur de montrer de quoi il était capable. "On savait que ça allait être difficile, mais pendant la première demi-heure, on était dépassés dans les duels, les Mouscronnois étaient plus vifs et plus réactifs que nous", a réagi Michel Preud'homme. "Malgré tout, à la mi-temps, on doit déjà avoir un avantage. On se crée des situations que l'on doit mettre au fond."

La fusée envoyée par Marin aurait pu suffire aux Rouches, mais ils n'ont mené que pendant six minutes. "On fait le plus difficile. Il faut alors sentir le match. Quand tu mènes 1-0, face à un bon adversaire, tu dois te dire que le score peut rester tel quel. Et éventuellement profiter d'une contre-attaque."

"Mais c'est nous qui avons été pris à défaut de cette façon, car nous n'étions pas dans le bloc défensif. C'est dommage, c'est un manque de jugement et de réflexion. On doit pouvoir fermer boutique. Est-ce que le résultat est logique? Je pense que oui, mais parfois il faut aller chercher plus que la logique."

Le Standard n'a pas su suffisamment pousser en fin de partie, et Mouscron y a contribué en cassant le rythme. Mais le coach liégeois apprécie peu la manière utilisée. "Si dans les moments difficiles, on les laisse faire avec des joueurs qui se roulent par terre constamment, ça devient difficile pour nous. C'est leur droit mais ça arrive avec beaucoup d'équipes. On laisse faire ce genre de choses trop souvent et il faut soulever ce problème", souligne-t-il.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos