Diego Forlan, une carrière longiligne, marquée par un Mondial de feu

Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction
Diego Forlan, une carrière longiligne, marquée par un Mondial de feu
Photo: © photonews

À 40 ans, Diego Forlan a donc décidé de raccrocher les crampons. Et s'il avait un peu disparu des radars européens depuis qu'il a quitté l'Inter pour le Brésil, en 2012, l'Uruguayen laissera une trace de son passage dans l'histoire du football uruguayen.

L’Internacional (Brésil), le Cerezo Osaka (Japon), Panarol (Uruguay), Mumbai City (Inde) et le Kitchee FC (Hong Kong) : Diego Forlan a pas mal bourlingué après avoir quitté le Vieux Continent (en 2012), mais ça ne l’a pas empêché de faire trembler les filets puisqu’il a inscrit 50 buts en 165 apparitions avec tous ces clubs.

Europa League et Super Coupe 

Mais c’est évidemment avant ça qu’il avait imposé sa griffe sur la planète du ballon rond. Il avait débuté, sans briller, sa carrière européenne à Manchester United, c’est esuite à Villareal, qu’il a éclaté (58 buts en 121 rencontres), avant de faire le bonheur de l’Atletico où il a écrit les plus belles pages de sa carrière en club.

Des stats faramineuses (96 buts et 32 assists en 198 rencontres), une Ligue Europa et une Super Coupe d’Europe au palmarès: l’Uruguayen s’est inscrit, avec Sergio Agüero à ses côtés, dans la lignée des grands attaquants des Colchoneros.

2010, l'année Forlan

Pourtant, bien au-delà de son beau parcours en club, on retiendra surtout Diego Forlan pour ses années passées à porter la Céleste et encore plus pour sa Coupe du Monde 2010. En Afrique du Sud, avec son compère Luis Suarez, il a replacé l’Uruguay sur la carte du globe footballistique.

La Céleste n’avait plus franchi le premier tour d’une Coupe du monde depuis 20 ans quand Forlan et compagnie ont des Bafana Bafana. 30 jours plus tard, les Uruguayens terminaient la Coupe du monde avec une quatrième place et un Ballon d’Or de meilleur joueur sous le bras de Diego Forlan, auteur de cinq buts et un assist sur l’ensemble du tournoi.

Cinquième du scrutin d’un Ballon d’Or remporté par Lionel Messi quelques mois plus tard, Diego Forlan n’a finalement, par la suite pas pris l’envol qu’on lui prédestinait à l'époque, avec une fin de carrière faite de hauts et de bas, mais il aura, à tout jamais, marqué l’histoire du football urugayen...

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos