Lokeren veut se presser après le renvoi de De Boeck
Manuel Gonzalez
Manuel Gonzalez
| 0 réaction
Lokeren veut se presser après le renvoi de De Boeck
Photo: © photonews

Le nouvel homme fort du club de Daknam Louis De Vries croise les doigts pour que la décision de changer d'entraîneur ait une influence positive.

Désormais dans la zone rouge, Lokeren s'est séparé de Glen De Boeck, qui ne semblait pas être l'homme de la situation. "Ce sentiment existait depuis un certain temps, même si je lui faisais toujours confiance depuis des semaines", a expliqué à Sporza le président De Vries. "Il y a toujours des explications et des excuses, mais à un moment donné c'est fini. Samedi soir, le message était clair: nous devions gagner. Cela ne s'est pas produit. même si c'est en partie la faute des joueurs."

Il était temps d'agir. "Nous avons trop peu de points et nous devions chercher des solutions et remplacer des personnes. Cela fait partie du football. En raison de toutes sortes de circonstances, nous n'avons pas pu obtenir rapidement un groupe compact et une équipe-type, bien qu'il y ait de la qualité suffisante dans le noyau. "

"Si nous avons sous-estimé la D1B? Je ne pense pas. Nous étions certainement conscients du style et du niveau de cette compétition. C'est une compétition difficile avec plus de football physique et beaucoup d'esprit de combat. Nous le savions. C'est toujours notre ambition d’être dans la moitié supérieure. Nous voulons revenir en D1A., je n’ai cependant jamais dit que cela devrait arriver la première année, mais le plus tôt possible."

Qui sera le successeur de De Boeck? "Il y a énormément de candidats qui se présentent. Il y a beaucoup d'entraîneurs respectés. Nous avons un certain profil en tête et nous espérons rencontrer quelqu'un le plus rapidement possible. Samedi, nous avons déjà un match important au Beerschot et nous devrons être forts. Nous voulons prendre une décision rapidement."

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos