Antonov, les Hurlus et le VAR gâchent la première d'Hannes Wolf en Pro League
Pierre Ghislain
Pierre Ghislain
| 0 réaction

Pro League: l'Excel Mouscron résiste au Racing Genk au terme d'un match animé

Antonov, les Hurlus et le VAR gâchent la première d'Hannes Wolf en Pro League
Photo: © photonews

Dominateur et devant au score, le Racing Genk d'Hannes Wolf semblait bien parti pour renouer avec la victoire, au Canonnier, mais c'était sans compter sur un fabuleux coup de patte de Nemanja Antonov et sur l'intervention du VAR, qui a annulé, logiquement, un but d'Onuachu en fin de rencontre.

Plombés par des résultats en dents de scie loin de leur base, les Hurlus avaient bien l’intention de profiter de l’avantage du terrain pour prendre leur revanche sur les champions en titre, qui les avaient battus grâce à un but de Paul Onuachu à la 98e minute, début octobre.

Le premier but après moins de deux minutes

Une motivation supplémentaire pour aborder cette rencontre que les Mouscronnois ont très rapidement mis à profit. Après moins de deux minutes, le premier coup de coin de la partie permettait à Stipe Perica de déflorer le marquoir:  et, au passage, un troisième but en deux matchs pour l’attaquant croate, qui fait parler ses qualités de finisseur depuis son retour de blessure.

L'inévitable Dewaest

Mais l’Excel n’a pas longtemps gardé le contrôle du match. D’abord sonnés, les Limbourgeois ont eu besoin d’un bon quart d’heure pour digérer ce coup de massue initial et, si Joseph Paintsil aurait dû égaliser à la 17e, c’est finalement le presque inévitable Sébastien Dewaest qui s’en est chargé, en profitant d’un coup-franc de Hrosovsky, mal négocié par la défense mouscronnoise.

Le match était complètement relancé et Genk n’a pas lâché son emprise sur la partie. Les Limbourgeois auraient d’ailleurs pu passer devant avant la pause, mais Painstil, décidément pas en réussite, butait sur Vasic et Godeau, tandis que Casper De Norre voyait sa frappe repoussée à même la ligne par Diogo Queiros.

La réponse d'Antonov à Onuachu

Mais ce n’est pas le repos, ni les occasions manquées qui ont refroidi les ardeurs limbourgeoises. Si Vasic avait encore le dernier mot devant Paul Onuachu, au retour des vestiaires, le grand attaquant nigérian profitait, dix minutes plus tard, d’un mauvais ballon en retrait pour aller crucifier le gardien serbe. 

Un coup de massue définitif pour les Hurlus ? Plausible, au vu du scénario de la rencontre, mais pas dans l’esprit des hommes de Bernd Hollerbach, plus trop habitués à perdre sur leur pelouse, et qui ont immédiatement réagi. Et c’est Nemanja Antonov qui a planté le bijou de la soirée. Un magnifique coup-franc qui a laissé Gaetan Coucke sans réponse et fait bondir le Canonnier.

Il était donc écrit que les deux équipes ne parviendraient pas à se départager et le VAR est venu ajouter un poil de dramaturgie à un scénario déjà bien épicé. Les supporters limbourgeois ont explosé devant un but de Paul Onuachu, à six minutes du terme. Mais le VAR est intervenu à bon escient pour annuler le but et sceller le destin de la rencontre. 

Un partage qui, dans la course au top 6, ne fait les affaires de personne. Mouscron conserve sa huitième place avec 22 unités, juste devant Genk (21 points) et à trois points de la sixième place occupée, provisoirement, par Zulte Waregem. 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos