Dieumerci Ndongala se défend : "Je ne suis pas un fauteur de troubles"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Dieumerci Ndongala, écarté par Genk, donne sa version des faits

Dieumerci Ndongala se défend : "Je ne suis pas un fauteur de troubles"
Photo: © photonews

Dieumerci Ndongala a été écarté par le nouvel entraîneur du Racing Genk, Hannes Wolf. Le Congolais s'est vu reprocher un manque de concentration et d'intensité.

Pour la première fois, dans Het Laatste Nieuws, Dieumerci Ndongala a donné sa version des faits et expliqué ce qui lui avait été reproché par Genk, à savoir un manque d'intensité et de concentration à l'entraînement. "Le club me décrit comme un fauteur de troubles, quelqu'un qui poserait des problèmes, mais c'est faux. Je ne veux pas porter la chose au tribunal, juste ne pas passer pour une pomme pourrie", déclare le Congolais. 

Hannes Wolf aurait décidé d'écarter Ndongala après un incident lors de la théorie avant la rencontre face à Waasland-Beveren : "Je n'étais pas concentré, j'étais distrait et j'ai fermé les yeux quelques secondes. Trois secondes, pas plus, je ne me suis pas endormi. L'entraîneur m'a regardé et a continué. J'aurais voulu m'excuser après, mais l'entraîneur s'en fichait. Il m'a dit que je pouvais partir", explique-t-il. 

Belgique ou étranger ? 

"Par après, la direction m'a expliqué qu'elle me reprochait deux choses : cet incident et un manque d'intensité lors de la semaine précédente. Je ne suis pas d'accord avec ça. Il y a juste eu l'entraînement du jeudi, après Naples, où je n'étais pas au top parce que j'avais peu dormi, à cause de problèmes liés à mon fils", continue Ndongala

"Avant chaque entraînement, nous devons remplir un questionnaire et donner notre état d'esprit sur une tablette. J'avais dit que j'étais fatigué. Je pense que ce n'est pas très honnête de me le reprocher par après. Si j'étais en tort, je le dirais, mais je suis droit dans mes bottes". Quelles solutions, désormais, pour un Dieumerci Ndongala qui a toujours faim de football ? "On va regarder à ça avec mes agents ; l'année passée, il y avait des offres de Turquie et des USA. Ce sont des options. Je suis aussi ouvert aux offres en Belgique". 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos