Un attaquant ou pas ? Anderlecht doit éviter le court-terme et voir plus loin

Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction
Un attaquant ou pas ? Anderlecht doit éviter le court-terme et voir plus loin
Photo: © photonews

Les voix semblent dissonantes à Anderlecht : Frank Vercauteren estime qu'attirer un nouvel attaquant est une nécessité, Kompany semble plus pondéré. L'éclosion d'Antoine Colassin peut rebattre les cartes, sans pour autant tout changer. Mais le RSCA doit éviter le court-terme ...

Le départ d'Isaac Kiese Thelin a-t-il vraiment changé quoi que ce soit dans le paysage offensif du RSC Anderlecht ? Sur le plan purement quantitatif, c'est en effet un attaquant qui a quitté le noyau, laissant Kemar Roofe seul en pointe pour la seconde partie de saison (pensait-on avant que Colassin fasse ses débuts retentissants). 

Sur les plans qualitatif et technique, voire même statistique, le départ de Thelin ne change ... rien. Le Suédois a disputé 10 rencontres de Jupiler Pro League cette saison, n'amenant strictement rien en termes de poids offensif, de construction ou de schéma de jeu et n'inscrivant aucun but. Sa seule réalisation était en Coupe de Belgique face au Beerschot, dans un drôle de match. 

Le duo Roofe-Chadli 

Nous avons souvent souligné ce problème dans nos résumés comme nos analyses : Kemar Roofe a besoin de soutien. Peu à l'aise lorsqu'il joue dos au but ou est entouré de "tours" défensives, l'Anglais n'a jamais paru aussi fort que lorsque Nacer Chadli combinait avec lui pour donner le tournis à la défense (c'était le cas à Zulte Waregem, l'une des meilleures prestations du duo jusqu'ici). 

Chadli a également joué ce rôle de "faux neuf", sans forcément peser énormément mais en apportant bien plus en termes de déplacements et de solutions que Thelin. À l'inverse, les derniers matchs du Diable Rouge sur le flanc ont paru manquer de "dash". Une solution serait-elle de placer Nacer Chadli en soutien de Kemar Roofe, pour que les deux hommes combinent au mieux ? Pourquoi pas. L'arrivée d'un 9, dans une saison qui voit le RSCA ne jouer que sur un seul tableau, serait ainsi moins nécessaire. 

Colassin, la nouvelle donnée de l'équation 

Vincent Kompany l'a souligné d'emblée après le match face à Bruges : Antoine Colassin, même à 18 ans, amène une nouvelle piste de réflexion à Anderlecht. Pourquoi transférer quand on dispose d'un jeune joueur de talent pouvant servir de doublure à ce poste ? Pour éviter de "griller" Colassin ? Le même discours n'a pas été tenu quand il s'agissait de Verschaeren, Kana, Saelemaekers, Sambi Lokonga, Doku ou Amuzu ... Tous ces jeunes ont été progressivement amenés dans l'équipe A en les intronisant en tant que doublures d'abord, ce que serait Colassin. 

Pourquoi, dès lors, transférer un buteur ? Car il est certain que Roofe remplit sa part du travail, et plutôt bien. Un nouveau 9 n'arriverait donc pas pour être titulaire (et comment trouver cet hiver un 9 digne du onze de base anderlechtois, sauf trouvaille miraculeuse ?). Et relèguerait Colassin au troisième rang de la hiérarchie ... retardant d'autant son évolution. 

Ne pas penser à court-terme 

On peut comprendre l'utilité, pour un club comme le FC Bruges, d'amener un attaquant : Mbaye Diagne a été un flop grossier, Loïs Openda paraît parfois léger, David Okereke est irrégulier et Jelle Vossen est peu considéré par Philippe Clément. Pour un club visant le titre, la Coupe de Belgique et jouant l'Europe, attirer un nouveau buteur pourrait se justifier. Même si ce buteur arrive pour six mois. 

Anderlecht a de (très) grandes chances de disputer les PO2 et ne dispute que le championnat. Pourquoi faire venir (attention, nom lancé totalement au hasard et pour l'exemple) un Wilfried Bony pas motivé, pas forcément en forme (ce que seraient peu de "bons plans" hivernaux), demandant un salaire faramineux et qui repartira dès juin ? Pourquoi empêcher l'éclosion d'un Antoine Colassin ? 

La solution "miracle" serait donc de trouver un joueur qui signerait non pas pour six mois, mais bien en vue de rester la saison prochaine, de s'intégrer au projet et de devenir un renfort à moyen ou long terme. La saison prochaine, disposer de trois attaquants pour débuter la saison peut se justifier (même sans Europe) et offrir plus d'options à Kompany (et Vercauteren s'il reste). Le RSCA peut-il trouver une telle pépite d'ici à vendredi prochain, minuit ? Ca paraît difficile ... 

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos