Interview Hamoir disparaît après Tilleur : "Je crains que ce ne soit que le début"
Florent Malice
Florent Malice
| 0 réaction

Raphaël Miceli, coach d'Hamoir : "Je crains que ce ne soit que le début"

Hamoir disparaît après Tilleur : "Je crains que ce ne soit que le début"
Photo: © SC

La triste nouvelle est tombée ce week-end : Hamoir n'évoluera plus en D2 Amateurs la saison prochaine. Les Rats sont pourtant 5es du championnat, mais les échéances ne peuvent pas être respectées.

Raphaël Miceli (43 ans), l'entraîneur de Hamoir, ne peut qu'être spectateur de la situation. "C'est malheureux, mais on ne peut que constater ce qui se passe. Bien sûr, on savait que ce serait compliqué. Un miracle peut toujours arriver mais c'est très hypothétique", nous déclare-t-il. Le club doit en effet prendre la décision définitive pour fin mars, mais son avenir semble scellé. "J'ai démissionné depuis ce dimanche en vue de la saison prochaine, les joueurs partent ... c'est un signe fort vis-à-vis du repreneur : la D2 Amateurs, c'est impensable. Les délais étaient trop courts pour Hamoir". 

Reste à terminer la saison la tête haute. "C'est tout ce que nous avons en mains : le sportif. De ce point de vue, c'est assez simple. Nous avons fait le job sur le terrain depuis le début de saison et allons tout faire pour terminer de manière positive", affirme Miceli. Après, ce sera au mieux la P1, probablement la P4. 

Après Tilleur ... et avant d'autres ? 

Les divisions amateures vivent ce genre d'épisode chaque saison désormais. Après Tilleur, c'est en effet un autre club historique de la région liégeoise qui disparaît. "Et ce n'est pas fini. Je sais que c'est compliqué à Durbuy, qu'ils se posent des questions à Couvin ... et on ne parle que de la région. Dans le Hainaut, le Luxembourg ou en région de Charleroi, ça doit être pareil". 

Selon Raphaël Miceli, le problème vient du manque de balises claires de la part de l'ACFF. "Qu'il faille une licence, je ne trouve pas ça anormal. Mais il faut que tout soit clair concernant ce qu'on peut et ce qu'on ne peut pas faire, nos obligations en tant que clubs amateurs. Et les clubs amateurs eux-mêmes doivent se structurer", estime-t-il.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos