Diego Godin vide son sac concernant la situation en Italie

Redaction
| 0 réaction
Diego Godin vide son sac concernant la situation en Italie
Photo: © photonews

Face à la pandémie de coronavirus qui ne cesse de se propager en Europe et dans le monde, le gouvernement italien avait, dans un premier temps, décidé de faire jouer les matchs de Serie A à huis clos avant de suspendre le championnat le 9 mars dernier.

Le 8 mars dernier, l’Inter Milan a joué contre la Juventus (0-2), et ce quelques jours avant que Daniele Rugani ne soit testé positif au coronavirus. Après deux semaines passées en quarantaine dans la Botte, Diego Godin est rentré à Montevideo en Uruguay. Le défenseur central des Nerazzurri en a profité pour revenir sur la situation en Italie.

"Nous avons été exposés jusqu’au dernier moment, ils ont continué à tirer la corde pour voir si nous pouvions continuer à jouer jusqu’à ce que la situation ne soit pas viable. Le système de santé s’est effondré, il n’y a pas de lits en soins intensifs pour soigner ces personnes gravement malades et des personnes qui peuvent avoir une autre maladie. Ils ne peuvent pas s’en occuper. Nous avons continué à jouer pendant plusieurs semaines, nous avons continué à nous entraîner, à jouer à huis clos, jusqu’à ce qu’un joueur soit testé positif (Rugani) et que nous et les joueurs de la Juventus soyons en quarantaine. Là, le championnat s’est arrêté. Bien sûr, dans ce match, il y avait d’autres joueurs qui ont été infectés, alors ils nous ont directement mis en quarantaine. Ici (en Italie), on ne lui (le virus) accordait pas autant d’importance au début, on pensait qu’il s’agissait d’un problème chinois et qu’il n’atteindrait pas d’autres pays. Ils ont pris des mesures petit à petit, assez lentement, mais au niveau gouvernemental, aucune mesure drastique n’a été prise pour empêcher ce qui pourrait arriver", a confié Diego Godin à ESPN.

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Plus d'infos

Plus d'infos