Analyse Bilan (provisoire) du Kavé : de bons résultats, autant surprenants qu'inutiles ?

Redaction
| 0 réaction
Bilan (provisoire) du Kavé : de bons résultats, autant surprenants qu'inutiles ?
Photo: © photonews

Les Malinwas sont l'une des surprises de la saison, ne fut-ce que par leur présence en D1A malgré les inculpations de corruption. Promu, et avec un effectif quasiment inchangé, Malines terminera certainement sixième. Néanmoins, cette sixième place ne sera finalement pas synonyme de Play-Offs 1.

Une ascension polémique 

Inculpé pour « organisation criminelle, blanchiment d’argent et corruption privée », la Fédération belge décidait en juillet dernier de laisser Malines en D1B, avec 12 points d’handicap, malgré son titre de champion. Finalement, la direction malinwase parvenait à négocier son accession en D1A, au prix d’un refus du ticket européen acquis en remportant la Coupe de Belgique 2018.

Un mercato relativement calme

C’est avec un effectif peu changé que les Sang et Or retrouvaient donc l’élite du football belge. Le portier Michael Verrips quittait tout de même ses équipiers pour rejoindre Sheffield United. Il était remplacé par Yannick Thoelen en provenance de La Gantoise, qui se rompait les ligaments croisés contre ses anciennes couleurs après 5 minutes de jeu, le 1er février. Pour le reste, hormis les arrivées de Vanzeir (Genk), Hairemans (Antwerp) et Vanlerberghe (Buffalos), les mercatos estival et hivernal restaient modérés.

Un début et une fin de championnat en boulet de canon 

Ce qui n’empêchait pas Malines de commencer le championnat en boulet de canon ; après 13 journées, les Kakkers tenaient toujours leur belle et surprenante quatrième place.

Mais, le Kavé semblait avoir du mal à se reprendre après la trêve hivernale. Quatre défaites consécutives, pouvant certes partiellement s’expliquer par un calendrier compliqué (Standard, Charleroi, La Gantoise et Cercle), sortaient, définitivement pouvait-on penser, le promu de la course aux Play-Offs 1.

C’était sans compter sur une fin de saison régulière digne du début ; un 10 sur 12 qui remettait Malines à la fameuse sixième place. Une victoire en déplacement au Racing Genk aurait couronné une saison autant réussie que surprenante et polémique.

Plusieurs satisfactions 

Mais, la vraisemblable annulation définitive des PO va certainement rendre ces bons résultats quelque peu caduques. Malines est donc l’un des perdants sportifs de cet arrêt du championnat causé par la crise sanitaire mondiale. Il n’en reste que la direction malinwase aura trouvé plusieurs satisfactions ; la bienveillance de la justice belge, un maintien rapidement assuré, un public nombreux et fidèle qui a pu vibrer tout au long de la saison.

Sur le plan individuel, quelques joueurs sont également sortis du lot. On pense à Igor De Camargo, meilleur scoreur du club avec 10 buts inscrits. L’expérimenté attaquant a d’ailleurs prolongé pour une saison supplémentaire. Au rayon des bonnes surprises, on retiendra également les nouvelles saisons réussies de Thibault Peyre (le défenseur français n’a manqué qu’une mi-temps cette saison) et Onur Kaya (6 passes décisives).

Sans oublier l’organisateur de ce petit exploit, l’entraîneur Wouter Vrancken. Enfin, le jeune Aster Vranckx (17 ans) est lui parvenu à attirer tous les regards, en réalisant notamment une magnifique performance contre Anderlecht (1 but, 1 assist).

Corrigeer
Une erreur dans l'article ci-dessus? Annoncez le ici!

Recevez les articles de votre équipe préférée par mail

Plus d'infos

Plus d'infos